Berlin - Kaliningrad - Klaipeda en vélo cet été: Préparatifs !

Publié le 20 Mai 2013

bannière vers 3

 

Berlin - La Pologne - Kaliningrad - Klaipeda en vélo cet été: les premiers préparatifs !

 

Préparation du parcours

 

Je me suis inspiré principalement de deux sites internet pour élaborer le parcours envisagé:

1- Le site "officiel" de la "Europaradweg R1" ( www.euroroute-r1.de). 

Le site existe en Allemand et en Anglais et décrit dans les grandes lignes le parcours de la véloroute.

Des textes commentent la route à travers chaque pays, donnant quelques infos d'ordre 'macro-géographiques'.

C'est une bonne approche pour s'imprégner du projet, mais reste trop général.

 

Ceci dit, la section couvrant la traversée de l'enclave de Kaliningrad est l'exception à cette règle. En effet, grâce au gros travail d'Oleg Alferov, vice-doyen d'une grande école de Kaliningrad et à ses heures, correspondant local de la R1 dans l'enclave, cette partie du parcours est abondamment documentée avec conseils, cartes etc...

J'ai eu l'occasion de contacter Oleg à plusieurs reprises pour lui poser des questions supplémentaires. Ses réponses ont toujours été rapides et détaillées.

 

2- Le site qui m'a permis de préciser le parcours est celui d' IS. Radweg, managé par Detlef Kaden.

(www.r1-radweginfo.de).  

Ce site (Allemand/Anglais) dont l'info reste encore assez générale, offre tout de même la possibilité de calculer les distances entre les villes/points de report du parcours.

 

L'intérêt chez IS. Radweg est de pouvoir se procurer des guides proposés dans la boutique du site.

Chacune des trois boîtes composant le parcours  de la R1 contient un guide (en Allemand) et un CD reprenant les tracés très détaillés sur Google Earth.

 

En ce qui me concerne, l'utilité du guide est relative car l'échelle est telle que les tracés sont approx. et les textes descriptifs ne sont qu'en Allemand, langue que je ne maîtrise que de façon scolaire. Malgré tout, il contient des infos interessantes concernant les  camping/pensions/hôtels ainsi que les points d'intérêt et offices du tourisme.

 

Par contre, le CD compris dans le package est très utile car le tracé est précis.

 

J'ai donc opté pour une approche qui peut paraître rebutante, mais qui me permet de constituer un road book  se glissant facilement dans la pochette à cartes de ma sacoche de guidon. A chaque jour son lot de cartes.

 

J'ai retracé le parcours complet sur fond de cartes Google maps, à l'échelle 2km, 5km ou 10km en fonction des endroits traversés et du degré de détail souhaité. Basé sur l'expérience aquise j'ai complété ces cartes avec les noms de villages/ villes qui apparaissent ou non en fonction de l'échelle choisie à l'écran. De plus, sur les marges des cartes j'ai rajouté les grandes directions (qui m'avaient bien manqué l'an dernier en Allemagne de l'est). S'assurer de copier les noms dans la langue du pays...

 

Comme Oleg, Detlef Kaden (d.kaden@is-radweg.de) avec qui j'ai eu plusieurs échanges, n'est pas avare de conseils et répond vite aux questions qu'on lui pose.

 

Voilà pour les cartes et le tracé.

 

 

 

Passage de frontières:

 

L'Allemagne, la Pologne et la Lithuanie font tous trois partie de la CEE, donc pas besoin de visas, ni de de passeports et pas de soucis de transit.

Ce n'est pas le cas de l'enclave de Kaliningrad qui fait partie de la Fédération de Russie. Pour parcourir les 200 km de R1 à travers ce pays il faut un passeport et un visa.

 

Deux possibilités:

-un visa de transit valable 72h. Peu envisageable pour le cyclo-touriste si ce dernier veut avoir une chance de visiter les hauts lieux du 'pays' sans avoir à pédaler comme un fou pour ne pas dépasser la période autorisée.

 

-un visa touristique classique permettant un séjour plus long. Des agences spécialisées peuvent s'occuper de tout le processus (invitation obligatoire d'un organisme russe,  assurance obligatoire, obtention du visa et renvoi du passeport au demandeur). C'est plus cher,  mais pour avoir fait plusieurs fois la queue au service des visas du Consulat de Russie, je peux assurer que c'est une solution bien moins pénible.

(voir par exemple: www.russie-tourisme.com qui peut fournir le visa "clefs en main")

 

Hébergements:

 

Essentiellement camping. J'espère que la météo sera meilleure que l'an dernier, me permettant de monter la tente aussi souvent que possible. Alternativement: pensions, coopératives agricoles (en Pologne) et autres chambres d'hôtes.

 

Transport vers le point de départ et retour au pays...

 

Paris-Berlin, mon point de départ sur la R1.

Par train de nuit au départ de la Gare de l'Est. La Deutsche Bahn est très bien organisée pour le transport des vélos. Un wagon spécialement équipé fait partie du convoi. Les places, bien que plus nombreuses que dans les trains français, sont tout de même limitées, surtout en periode de congés. Réserver bien à l'avance !

La DB a un bureau à Paris 20, rue Lafitte, 75009 Paris.

Les réservations se font uniquement par téléphone, au 01 44 58 95 50. Les retraits peuvent se faire au bureau, rue Lafitte ou par envoi postal.

 

Retour de Klaipeda.

De Klaipeda  (Lithuanie) à Sassnitz (Allemagne) par ferry en utilisant la compagnie dfds (www.dfds.com). En juin ils ont trois départs/semaine de Klaipeda vers Sassnitz (mardi, jeudi, samedi)L Départ vers 21h00, arrivée vers 14h00 le lendemain.

Sassnitz - Berlin et Berlin - Paris par la DB.

 

 

Voilà les premiers préparatifs. Reste à étudier le parcours pour découvrir les merveilles qui ne manqueront pas de le jalonner et que je mentionnerai dans un prochain article.

 

 

 

 

Rédigé par johnsbikingtrips

Publié dans #Véloroute R1 - de Berlin à Klaipeda

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

lorday 04/02/2013 17:10

J'ai hâte, vraiment hâte de suivre ton parcours au fil de tes publications.Quel beau projet, merci de le partager. Cordialement