Articles avec #ile de wight tag

Publié le 20 Septembre 2014

Bandeau-Isle-of-Wight-vers-3.jpg

 

"Cycle the Wight" comme ils disent !

 

C'est exactement ce que nous allons faire, ma fille et moi.

 

L'an dernier c'était l'anneau de Kerry en Irlande... Au retour, le virus était attrapé...

 

J'avais écrit que son sourire dans les derniers coups de pédale de notre 1er périple ensemble semblait dire : "quand est-ce que l'on recommence ?".

Je ne m'étais pas trompé !

 

 

12-8686.JPG

Un sourire qui en cachait long ...

 

Alors d'ici une quinzaine, rendez-vous sur le blog pour partager cette nouvelle expérience de vent, de pluie, de soleil et de paysages magnifiques sur un joyau qui n'est qu'à un jet de pierre des côtes françaises !

Voir les commentaires

Rédigé par johnsbikingtrips

Publié dans #Ile de Wight

Repost0

Publié le 20 Septembre 2014

 

Bandeau Isle of Wight vers 3

 

L'île de Wight en vélo avec ma fille.

 

3 septembre 2014. Jour 1. Paris - Portsmouth...

 

Jenny arrive à 8h15. A 8h40 les ânes sont bâtés, les photos du départ prises, les adieux faits et nous en route, direction le bd. Jean Jaurès.

 

 

12 3141

Le père et sa fille à la mise en route...

 

 

A Stalingrad c'est tout droit par la rue La Fayette jusqu'aux rues de Chateaudun puis St Lazare. La remontée de la rue d'Amsterdam s'effectue en poussant les vélos sur le trottoir pour entrer "à niveau" dans la salle des pas perdus de la gare.

 

 

12 3142

Attente...

 

Trajet cool par une belle matinée ensoleillée et tonique. Paris sort de sa torpeur de vacances... les dames montrent leur bronzage. La mauvaise humeur légendaire du parisien n'a pas encore refait surface....à la hauteur de la Gare du Nord, un Africain, nous voyant passer avec nos petits mâts à fanions, chante à tue-tête : "Paris c'est magnifique, c'est cosmopolite" !!...  A la gare du nord c'est particulièrement vrai !

 

L'inter-cités pour Caen est à quai 20 minutes avant le départ ce qui nous laisse tout le temps pour démonter sacs et sacoches et charger les mulets et l'équipement. Les deux places de vélo ne sont pas très larges et ce n'est pas particulièrement facile de suspendre les montures aux crochets compte tenu de la rembarde sur la petite plateforme...

 

 

12 3144

Pas beaucoup de place mais on ne peut pas se plaindre, c'est gratuit sur l'Inter-cité !

 

Faudra s'y prendre suffisamment tôt pour les décharger. Le train démarre à 10h10 précises. Premier arrêt Caen.

La première surprise c'est le système de réservation des places dans le compartiment : des petits cartons glissés dans un support en plastique transparent !!  Wake up SNCF, on n'est plus au temps de la vapeur ! Faut dire quand même que question confort et place pour les jambes, l'Inter-cité bat le TGV à plate-couture.

A 11h45 on prépare l'arrivée : vélos décrochés, sacs empilés à côté de la porte, prêts à sauter sur le quai dès l'arrêt. Heureusement c'est le quai N° 1 ce qui nous évite bien des tracas de souterrains, escaliers etc.., les ascenseurs étant plus courts que les vélos. Bravo aux têtes pensantes de la SNCF; c'était pourtant pas compliqué de prendre modèle sur les Allemands !

La dame avec son panier à chat sort la première. La pauvre bête, miaulant à tue tête, n'en pouvait plus dans sa cage à la Louis XI... En moins de deux minutes tout est sur le quai.

Quelques rues, un pont ou deux et on se retrouve sur le chemin de halage du canal de Caen à la mer, transformé en voie verte magnifique.

Pur bonheur de ciel bleu, de soleil et de petit vent de face. La quinzaine de kilomètres qui séparent Caen de la côte sont rapidement avalés tout comme le sandwich à 5 euros de la maison Gondrée à Bénouville.

 

 

12 3152

Le nouveau Pegasus Bridge, plus long que l'original.

 

Le café-restaurant, établi au coin de Pegasus Bridge, endroit mythique des premières heures du débarquement en juin 1944, est un véritable reliquaire, incroyable lieu de mémoire, contenant mille objets historiques : cartes, uniformes, badges, photographies, armes, casques, fanions et drapeaux, etc... le tout portant des étiquettes expliquant la provenance, la date et les circonstances du don.

 

 

12 3163

Combien ne sont pas allés plus loin que la plage ?...

 

La patronne, fille des propriétaires de l'époque, entretient cette 'première maison de France libérée par les alliés' au petit matin du 6 juin, avec une passion haute en couleurs ! Le pont d'origine, ainsi que des planeurs ayant amené la sixième division aéroportée britannique, sont exposés dans un musée de l'autre côté du canal.

 

 

12 3159

Le pont se lève, une barge passe.

 

Continuation sur la piste jusqu'à Ouistreham, le port de Caen.

 

 

12 3167

Le bateau des Phares et Balises.

 

12 3172

Re-attente devant la gare portuaire

 

12 3169

1ère 'Contribution à la culture' du voyage

 

Au terminal du Ferry l'enregistrement se fait sans difficultés, puis après une longue attente, les cyclistes et l'unique motard sont engloutis par la baleine, menu fretin dirigé vers une alcôve où tout est solidement attaché pour la traversée.

Mer calme, soleil, ciel bleu, pas un nuage à l'horizon et plus de six heures devant nous avant l'arrivée prévue à 21h15 locales.

 

 

12 3182

La France est déjà loin derrière...

 

Un thé dans le salon et un excellent repas au restaurant aideront à faire passer le temps, tout comme le roupillon de Jenny au soleil sur le pont, à l'abri de la brise.

 

 

12 3186

Jenny en plein effort !

 

L'après-midi s'étire... Peu à peu on commence à distinguer les lumières de la côte anglaise. On passe à l'est de Wight au moment où le soleil disparaît derrière l'horizon. Des bateaux, attendent leur créneau, immobiles au large.

 

 

12 3188

Sur l'horizon, Bembridge et l'île de Wight

 

Après une approche lente et précise à travers le Solent et l'estuaire, notre ferry arrive à quai à l'heure prévue. Débarquement sans problèmes. On fait un bout de chemin avec deux cyclistes du bateau qui se rendaient à la gare. Pas plus mal car malgré le peu de circulation à cette heure de la nuit, les abords du port sont assez compliqués.

Arrivés à un carrefour, un cycliste rentrant chez lui nous demande si l'on avait besoin d'aide. Après une longue balade à travers un dédale de petites rues de Portsmouth on arrive à l'esplanade, large trottoir dallé, désert, faiblement éclairé de tristes guirlandes vertes et jaunes, bordant des kilomètres de plages de galets... Une jetée, (The Pier), que l'on trouve dans tant de villes de bord de mer en Angleterre, fermée au public pour cause de délabrement, se projette en mer devant l'hôtel. Un graffiti semble résumer l'opinion qu'en ont les locaux... "Take the pier down Bertha..." Check-in rapide, vélos rangés dans un bureau.

Notre voyage avait bien commencé ! Demain c'est Wight !

Voir les commentaires

Rédigé par johnsbikingtrips

Publié dans #Ile de Wight

Repost0

Publié le 20 Septembre 2014

Bandeau Isle of Wight vers 3

 

L'île de Wight en vélo avec ma fille.

 

4 septembre 2014. Portsmouth - Bembridge.

 

Ciel aussi clair qu'hier. La mer en contrebas termine ses assauts paresseux de la plage en produisant son bruit régulier de 'brassage' sur les galets.

Devant l'hôtel, le 'Pier', passerelle en bois sur pilotis, coiffé de multiples structures blanches à coupole, s'élance en mer sur une centaine de mètres. La lumière du matin révèle son piteux état. Tout est maintenant barricadé pour cause de risque d'écroulement. Quelques ouvriers s'affairent..

 

 

12 3199

Les toits du Pier

 

A une époque la jetée attirait des foules des promeneurs, venus dépenser leur pennies dans les machines à sous pendant que leurs enfants profitaient des manèges et autres attractions, le visage enfoui dans la barbe à papa.

Le Pier appartient maintenant aux mouettes.

"The Parade", très large trottoir bordant la plage en front de mer, est le domaine des joggeurs, cyclistes et des promeneurs de chiens.. On l'empruntera sur plusieurs kilomètres pour rejoindre la gare d'où part le catamaran de la compagnie Wightlink.

 

 

12 3204

   Les mouettes indiquent le sens du vent..

 

12 3209

  Le Mémorial aux marins disparus

 

 

12 3201

  Peace and Love..

 

 

Nombreux mémoriaux commémorant des faits militaires, essentiellement liés à la marine,  monuments aux morts couverts de listes interminables de noms, forts, phares, canons, chars... puis c'est la vieille ville qu'une la statue de Nelson semble garder.

On passe la plateforme du Hovercraft, développé à Wight dans les années '50, puis les embarcadères de ferries et enfin, c'est la gare, toute proche du musée de la marine et de ses fabuleux trésors amarrés aux nombreux quais, ou en cale sèche pour les plus fragiles.

Un chaos indescriptible règne à la gare. Des centaines de jeunes attendent d'embarquer sur les catamarans assurant la traversée. C'est le weekend du 'Bestival', un énorme festival de musique qui va durer 3 jours !

Des accoutrements, y'en a pour tous les goûts, du grunge au huppé, des talons aiguilles et maquillages outranciers aux jeans et bottes en caoutchouc...pareil pour les couleurs de cheveux... véritable arc en ciel.. Toutes les combinaisons sont permises (ou savamment recherchées...).

Un dénominateur commun : les caddies chargés de packs de bière, tirés aussi bien par les gars que par les filles... On en verra même un venu avec sa brouette pleine de canettes... Joyeuse bande de jeunes prêts à affronter tous types de météo..

 

 

12 3215

  Normalement, c'était un pack par personne...

 

 

12 3218

  Bonne chance pour retrouver le sien !

 

Un agent de la compagnie nous laisse passer devant la foule bruyante afin que l'on puisse ranger les vélos avant que la meute n'envahisse l'embarcation.

Ryde est atteint en 20 minutes. On débarque à l'extrémité d'une jetée longue de 650m, cause eaux peu profondes, pédalant jusqu'à la terre ferme à vitesse mini, doublant la longue colonne de fêtards portant sacs à dos, tentes, matelas et même pour certains, leurs oreillers... Les temps ont bien changé...

 

 

12 3224 modifié-1

  La jetée comporte même une voie de chemin de fer...

 

Mise en route le long de la promenade longeant la mer. Magnifique et paisible une fois passées la station de bus et ses centaines de passagers en attente.

 

 

12 3225

Y'en a qui risquent de ne pas voir le début du spectacle...

 

La marée est basse. Les plages filent à l'infini. Quelques promeneurs, des chiens mouillés. Galets, sable, soleil !

 

 

12 3234

Des kilomètres de plage et pas un baigneur..

 

Arrêt au petit café pour une tasse de thé. La vie est belle sous le parasol.

 

 

12 3245 modifié-1

  Faut aller loin pour se mouiller les pieds...

 

Des centaines de voiliers naviguent au large. La piste cyclable longe la côte jusqu'à Seaview, superbe petit village avec son mini chantier naval de petits voiliers en bois verni. Splendide !

 

 

12 3290

  Une maison de Seaview

 

 

12 3285

  Le chantier naval 'Warren & fils'

 

 

12 3264

 

  Devant l'atelier

 

12 3271

 

 

 

Je n'ai pas pu m'empêcher de sourire en voyant un bateau portant le nom de :  "Sea Biscuit"...  Pour certains d'entre nous, cela rappellera des moments qui n'étaient pas du 'gâteau'...

Une partie de la production est à l'eau, amarrée en contrebas, ballotée par les vagues. On dirait une scène des années '50....

 

 

 

12 3281 modifié-1

  Celui-ci attend sa mise à l'eau.

 

 

Un coup de tampon dans les carnets à la poste du village et une superbe salade chez Lily's et on se remet en route vers Saint Helen's.

 

 

 

12 3302

  La baie, vue du banc à côté de l'église

 

A l'église, une petite route descendant vers la côte offre une vue magnifique de la mer.

Les derniers kilomètres se font le long de la baie où de nombreux vieux bateaux sont maintenant amarrés 'à demeure', transformés en Bed and Breakfast. Au vu de l'état de certains, on doit pouvoir prendre la douche sans quitter le lit.

 

 

12 3313

  Un des plus beaux..

 

12 3310

  La Bretagne n'a pas le monopole des algues vertes...

 

12 3309

  Pas de soucis tant que la marée est basse...

 

Bembridge est au bout de la rue. Notre B&B est trouvé sans difficultés. Très jolie petite maison à deux pas de la plage (de galets) et de l'embarcadère du sauvetage en mer. Balade sur la plage, douche et remise en route à 19h30 direction "The Crab and Lobster", le pub que notre logeuse nous avait recommandé.

 

 

12 3314

  Le lot de tant de plages anglaises...

 

Une soupe de fruits de mer pour Jenny; un 'Fish-and-chips' pour moi... Pub très sympa, imprégné de la si typique odeur de bière des pubs anglais.

Retour à pied dans le noir pour une nuit de sommeil de plomb.

Excellente journée en super "slow motion". Le dépaysement est déjà total !

Voir les commentaires

Rédigé par johnsbikingtrips

Publié dans #Ile de Wight

Repost0

Publié le 20 Septembre 2014

 

 

Bandeau Isle of Wight vers 3

 

L'île de Wight en vélo avec ma fille.

 

5 septembre 2014. Bembridge - Bonchurch.

 

Excellente nuit de sommeil, bercé par le léger ressac à deux pas de la B&B. Longue discussion avec les propriétaires entraînant un départ tardif vers Bonchurch, notre étape du soir.

 

12 3327

Le climat permet tous les excès.

 

 

12 3328

Celle-là, on ne pouvait pas la louper...

 

Un coup de tampon à la poste et en route, via l'aérodrome de Bembridge, où je m'étais posé en Cessna, il y a 20 ans...

On s'arrête au "Propeller Inn", café de l'aérodrome où le très sympathique propriétaire, surnommé "Hobbit", nous fait visiter ses collections de souvenirs...

 

12 3332 modifié-1

Pas besoin de légende, c'est bien indiqué...

 

On aura le droit à une photo avec la reine et une mention dans nos carnets de voyage.

 

12 3330 modifié-2

Jenny, la reine et moi dans le cabinet de curiosités du Propeller Inn.

 

A quelques centaines de mètres de là une petite route monte à Culver Cliff. On finira la montée à pieds tant la côte est raide et interminable.

 

 

12 3334

Elle était vraiment très pentue...

 

 

Visite du monument et des anciennes batteries installées pour protéger la côte anglaise durant la dernière guerre. On se prend un thé face à la mer, sur le banc du petit coffee shop.

Le retour, jusqu'à la route en bas, s'effectue au frein car pas question de laisser filer les montures qui n'attendaient que ça...

 

 

12 3340

Pas besoin de girouette pour savoir d'ou vient le vent dominant...

 

 

Au carrefour de la route de Sandown on s'arrête quelques instants pour visiter la minuscule église St John à Yaverland. Très beaux vitraux éclairant le grand calme des églises anglicanes.

 

 

                                       12 3347                   12 3348  

Deux vitraux de l'église St John

 

L'arrivée dans Sandown sous le ciel gris est triste. Le front de mer est devenu un gigantesque support pubilicitaire. Les brise lames noirs sur les plages désertes rendent l'endroit un peu plus glauque encore.

 

 

12 3355

Sandown, vu de loin... c'est pareil vu de près...

12 3357

Y'a de la place pour tout le monde...

 

 

La rue commerçante est une enfilade de magasins hétéroclites et kitch, de banques, de restaurants. Quelques touristes en shorts et K-Ways. Pas bien gai tout ça ! 

Après un bref arrêt, on décide de continuer vers Shanklin, le bourg suivant.

 

Le "vieux village" borde une rue étroite, trop passante pour sa taille et comprend quelques maisons en toits de chaume, magasins de souvenirs et pubs, le tout envahi par la publicité.

 

 

12 3359 modifié-1

High Street, Shanklin

 

Impossible de mourir de faim dans la rue principale : de nombreux tableaux noirs, posés sur les trottoirs, sont là pour appâter les touristes. "Food served all day"... L'Angleterre est sur la mauvaise pente, l'obésité devient la norme. C'est consternant !

Le trajet Shanklin - Bonchurch se fait par une interminable côte remontant à hauteur de falaise pour redescendre ensuite vers notre étape du jour.

 

 

12-3367.JPG

Encore des Français indisciplinés !

 

Notre B&B est dans une petite rue au calme. Les chambres sont immenses, la vue splendide. Le patron nous recommande le "Bonchurch Inn" pour dîner. Son accès est intéressant. Plutôt que de remonter une côte sans intérêt, il nous suggère l'escalier en pierres de 101 marches qui part de la rue au-dessus de chez nous pour rejoindre les hauteurs de la commune.

 

 

12 3372 modifié-1

Il ne manquait que la brume...

 

 

Le très raide escalier, éclairé d'une lumière à la Sherlock Holmes, débouche sur un étroit passage de 150/200 m coincé entre les hauts murs des jardins qui le bordent. Heureusement que j'avais pris la lampe frontale. Hier soir nous avait servi de leçon.

Une des spécialités du Bonchurch Inn, c'est leur "Life-changing Lasagna"  alors pourquoi ne pas le tester ?

La qualité (mais aussi la quantité) étaient au rendez-vous... Mais mieux vaut déguster lentement pour éviter l'asphyxie. L'erreur a été de couronner ce plat avec un "Sticky Toffee Pudding", délicieux gâteau éponge imprégné de miel et d'autres ingrédients peu recommandables aux sportifs... La marche de retour vers le B&B aurait dû être plus longue....

 

Bonne journée de pédalage, quelques belles côtes, pas de vent mais ciel gris et douceur; pas assez pour pédaler en T-shirt et trop pour garder la veste....

Voir les commentaires

Rédigé par johnsbikingtrips

Publié dans #Ile de Wight

Repost0

Publié le 20 Septembre 2014

Bandeau Isle of Wight vers 3

 

 

L'île de Wight en vélo avec ma fille.

 

6 septembre 2014. Bonchurch - Freshwater Bay.

 

Petit déjeuner de Rois avec fraises et framboises qui en avaient même le goût !

Mise en route vers 9h15.

 

 

12 3375

Encore ces Français indisciplinés... dans un sens interdit à Ventnor !

 

Arrêt en ville pour acheter le pique-nique de midi et poster les cartes. Quelques photos, rue étroites et encombrées. Plusieurs belles devantures de magasins comme les anglais savent faire.

 

 

12 3379 modifié-1

Pour un cabinet d'avocats, c'est encourageant !

 

Sortie de Ventnor par Alpine Road... qui porte bien son nom. Au pied de la falaise surplombant le village, les maisons sont implantées en terrasses, face à la mer.

 

 

12 3381

Vue imprenable !

 

 

Les jardins luxuriants sont remplis de plantes de plus en plus tropicales. Dommage que le ciel en atténue les couleurs mais on sent que ça va se dégager..

 

 

12 3382

Décidemment, ils ont de l'humour à Ventnor...

 

Ayant passé Zig Zag Road on file vers St Lawrence et son jardin botanique. La végétation le long de cette portion de route est magnifique. On y trouve même des eucalyptus !  Beaucoup de très belles maisons aussi... pas mal à vendre....

 

 

12 3397

St Lawrence

12-3391.JPG

 

Un panneau indique que la route est coupée mais on tente le coup quand même. Un souvenir de Tchéquie m'encourage.. Je me dis une fois encore que ça devrait passer.

Pas de chance cette fois-ci : comme l'an dernier sur la corniche entre Carentec et Morlaix, la route est véritablement coupée.

 

 

12 3398

  Là, c'est sérieux !

 

Une palissade de part en part interdit tout passage et de plus la section où a eu lieu le glissement de terrain ayant emporté la route, est sous vidéo-surveillance.

 

 

12 3395

Il ne reste plus grand chose de la route !

 

 

Pas d'autre solution que de faire demi tour et de passer par Whitwell et Niton, 6/7 km de plus..

J'en profite pour jeter un oeil à la petite église à St Lawrence.

 

 

12 3386 modifié-1

Un des vitraux de l'église de St Lawrence

 

La déviation nous oblige à emprunter une petite route très étroite, serrée entre deux talus fleuris de cyclamènes nains.

 

 

12 3399

 

 

On aura tout loisir de les admirer en poussant les vélos dans une côte d'enfer pour atteindre le plateau, une centaine de mètres au-dessus !

 

 

12 3403

Encore 300m...

 

Whitwell et Niton sont de beaux villages. Quelques maisons en pierre blonde, couvertes de rosiers grimpants leur donnent une allure de 'Cotswolds'. Les jardinets sont nickel !

 

 

IMG_3406.JPG

C'est pas un green de golf... simplement une pelouse anglaise...

 

On en profite pour descendre vers le phare de Sainte Catherine situé en contrebas de Niton, sur le bord de la côte, à quelques mètres des flots.

 

 

12 3409

  Toute descente est suivie d'une montée...

 

Le retour nous vaut de re- pousser les vélos tant la route est raide. La sortie de Niton rejoint le haut de la falaise surplombant la mer. Le ciel s'étant dégagé, on a subitement une vue extraordinaire de l'île, vers l'ouest. 

Une aire de pique-nique nous permet d'en profiter 'sans modération' pendant l'arrêt casse-croûte.

La route continue en descente pendant un bon bout de temps et retrouve l'horizontale dans une plaine de fermes aux champs, la plupart entourées de prairies tondues par des centaines de moutons.

 

12 3419

 

12 3420

 

 

 

Landes à perte de vue; quelques hectares de blé et maïs ici et là... Pas beaucoup d'arbres. Un terrain de camping plutôt tristounet borde un élevage de cochons. Ca doit être sympa quand le vent change...

A 'Hannover Point' le parking "Pay and Display" offre une vue imprenable sur les falaises en direction de Freshwater Bay.

 

 

12 3425

Tout à l'égout ou eaux de pluie ?...

 

Falaises terreuses, plage triste ... où débouche un énorme égout. Quelques irréductibles du canoë de mer sont rassemblés au pied de la falaise. La camionette de Mr Whippy est garée sur le parking alimentant en crèmes glacées une population qui ferait mieux de manger de la salade verte...

La dernière section de route commence par une belle descente puis monte lentement le long de la falaise. La côte est régulière et une fois trouvée la bonne cadence, se laisse gravir sans trop de peine.

 

 

12 3433 modifié-1

Ca y est, en haut de la côte !

 

 

Le soleil est au rendez-vous au sommet, ainsi qu'une joyeuse bande de cyclistes Anglais s'amusant à faire le tour de l'île dans la journée..

Notre hôtel est à l'entrée du village et donne directement sur la mer. Check-in rapide et rangement des vélos dans la réserve du bar...

Un thé et une belle promenade de fin d'après-midi le long de la petite plage, à fouiller les galets et ramasser des plumes de mouette, clôturent une belle journée de pédalage,

journée qui nous a offert tant de paysages différents et de végétations surprenantes.

 

 

 

12 3447

Une mosaïque dans un abri de plage.

 

 

12 3437

  Freshwater Bay

12 3448

 

Après une brève ascension de la falaise par un petit chemin herbeux on retourne à l'hôtel pour le diner survolés par un ballet incessant de delta-planes bruyants volant au radada, se rendant tous aux Needles pour y admirer les derniers rayons du soleil.

 

 

12 3453

 Conseil : remettre un coup de gaz pour éviter le bain de mer...

 

Demain ce sera notre tour, mais en vélo... Espérons que la météo se maintienne...

Le restaurant de l'hôtel ne pouvant accomoder les cyclistes affamés cause manque de nourriture (!!!!!), le barman nous propose un petit bar à la sortie du village. Pour £ 20 on a droit à un magnifique plateau de fromages, pain et 'water biscuits' ainsi qu'à une honnête bouteille de vin rouge français. Installés à la terrasse du "Piano Bar", réchauffés par les 13° de la fiole, on profitera, en prime, d'un très beau coucher de soleil, augurant d'un lendemain magique.

Voir les commentaires

Rédigé par johnsbikingtrips

Publié dans #Ile de Wight

Repost0

Publié le 20 Septembre 2014

 

Bandeau Isle of Wight vers 3

 

L'île de Wight en vélo avec ma fille.

 

7 septembre 2014. Freshwater Bay - Newport.

 

 

Réveillé de bonne heure. Un peu perturbé par le premier coup d'oeil dehors... en effet, un brouillard, comme seuls les Anglais savent faire, s'est installé sur notre coin d'île... 

 

 

13 3456 modifié-1

En route pour "The Needles" en espérant que ça va se lever...

 

Après un petit déj. moyen on met en route vers 'The Needles' empruntant une toute petite voie serpentant entre des talus plantés de grands arbres s'ouvrant de temps à autres sur des prairies ou des cottages débordant de toutes sortes de fleurs.

C'est dimanche matin, y'a pas grand monde et le brouillard accentue le silence donnant des aspects mystérieux à la campagne.

 

 

13 3457

C'est bien bouché quand même...

 

Au fur et à mesure de notre avancement sur la petite route, le ciel semble s'éclaircir, les bancs de brouillard laissant timidement filtrer le disque jaune laiteux du soleil.

Alum Bay : avant d'attaquer le dernier kilomètre de chemin menant à la pointe, on passe une vaste zone commerciale aménagée pour recevoir les touristes, avec grands parkings (Pay and Display), de nombreux magasins et même un téléphérique (!!!) permettant l'accès au ponton où des bateaux attendent les curieux, désireux de se rendre au plus près des pitons calcaires.

 

 

13 3504

Alum Bay au retour de la pointe... le soleil est enfin là !

 

Un employé du parking nous confirme que nous pouvons emprunter le chemin avec les vélos. Le dernier coup de cul se fait donc sur une très étroite route goudronnée, en bordure de falaise, suffisamment solide tout de même pour supporter les bus à impériale qui déservent le sommet !

En haut, pas mal de structures en béton, type casemates. Des panneaux parlent de fusées, de guerre froide.... Faudra aller voir après le coup d'oeil aux Needles.

 

 

13 3485

Entrée des laboratoires de savants fous...

 

C'est d'un tout petit belvédère que l'on peut apercevoir l'alignement des 4 îlots en calcaire terminé par un phare automatique. Pour le moment, il est en mode sonore, émettant deux coups de sirène successifs toutes les 30 secondes. On entendait son beuglement lugubre depuis Freshwater...

Les deux mètres carrés du point de vue sont au bord de la falaise, bien grillagés. Très loin en contrebas une plage étroite de galets et d'éboulements de calcaire blanc.

 

 

13 3473 modifié-1

'Plage' et mer en contre-bas... Heureusement que le treillage est solide...

 

 

La muraille étincelante est parcourue de lignes de silex noir lui donnant l'allure d'une immense feuille de papier à musique..

Tout à coup le soleil perce la couche. C'est magique ! Tout resplendit !

 

 

13 3481 modifié-1

The Needles et le phare automatique.

 

Retour sur la plateforme. Pendant deux décennies, du milieu des années '50 aux années '70, les anglais ont utilisé l'extrémité de l'île comme base secrète où ils faisaient des tests de moteurs de fusée. Celles-ci étaient ensuite expédiées dans les airs à partir d'un pas de tir en Australie. Les structures en béton sont le témoin de cette activité de professeurs 'Tournesol' anglais... En effet, les résultats n'ont pas été à la hauteur des attentes, trois fusées 'Black Arrow' sur les cinq lancées ayant soit explosé en vol ou refusé de fonctionner. Une seule est parvenue à mettre 'Prospero', un satellite, en orbite, et la cinquième est exposée au Musée des Sciences à Londres.  

 

 

13 3487

Une salle de la casemate.

La fusée 'Black Arrow' et le satellite 'Prospero' (qui fonctionne encore !)

 

La visite des bunkers souterrains est impressionnante !

 

 

13 3508

Wight : encore et toujours île de Festivals...

 

 

13 3513

Quand le soleil est là, c'est splendide

 

 

13 3515

Le chaume est roi !

13 3516

 

 

 

13 3525-2

Dans l'église de Freshwater Bay

 

Il est temps de filer, d'autant plus que nous avons aussi prévu de visiter Dimbola, le musée consacré à Julia Cameron, photographe du XIXème siècle, amie de Tennyson, de Robert Browning , photographe de Charles Darwin...

 

 

13 3526 modifié-1

Charles Darwin par Margaret Cameron

 

 

Cameron Julia Margaret Iago Study 1867

Iago, modèle italien, photo de 1867.

 

Hormis plusieurs salles exposant des reproductions de ses oeuvres, dont le saisisant portrait de Iago, un artiste italien (non exposé pour de tristes histoires de droits...), la bâtisse abrite également des rétrospectives photographiques des festivals légendaires des années '60 et '70 (photos d'époque, objets, lettres, mais pas d'oreillers...), ainsi que des reconstitutions du studio et de la chambre à coucher de Julia. En prime, le coffee shop est un véritable musée d'appareils photographiques.

 

 

13 3535

Lampe à pétrole dans sa chambre à coucher.

 

 

13 3532

Bob Dylan, vedette du festival de 1969

 

13 3538 modifié-2

Jimmy Hendrix, le 30 août 1970, devant 600 000 personnes....

 

Après un passage rapide à l'hôtel pour récupérer nos sacoches on se met en route direction Newport par la route centrale, réputée plus calme que la A3054.

Route de plaines et de bois sans intérêt particulier, parfois large, parfois encaissée entre talus et grands arbres.

 

 

13 3542

Pour un peu on aurait rencontré Hansel et Gretel...

 

 

Circulation de dimanche après-midi très dense et bruyante... Je me disais que l'approche de Madrid, en juin dernier n'était pas pire... et en Espagne au moins, il y avait des bas-côtés... Continuez comme ça messieurs les Anglais et vous allez la faire crever votre île magnifique ! J'avais hâte que l'on arrive !

 

Après une brève visite du village de Calbourne on atteint les faubourgs de Newport vers 17h00, sous un soleil digne de la Côte d'Azur !

 

 

13 3543 modifié-1

Les arbres le long de la route forment de véritables haies...

 

L'hôtel Calverts, situé sur Quay Street est une surprise... En le voyant on se dit qu'il doit être fermé ! Pourtant la brochure le montre pimpant et fleuri... Elle a dû passer par Photoshop avant le bon à tirer... Jenny entre et revient peu après; c'est bien ici... La devanture, portant tout de même le 'Mandat Royal' de la Reine Victoria, est plutôt vieillotte, même décrépite par endroits. Un bon coup de peinture ne lui ferait pas de mal...

 

 

13 3545

L'hôtel Calverts... tous comptes faits il gagne à être connu !

 

Hormis l'ordinateur de la réception, l'intérieur doit dater de la même époque.. Les chambres sont propres et le mobilier récent. Vu le prix on ne va pas se plaindre...

Les vélos sont rangés dans le deuxième bar servant de pièce de stockage.

Douche et sortie en ville. Un couple de passants nous demande si l'on a besoin d'aide. Ils nous indiquent un restaurant sympa le long de la Médina, le fleuve principal de l'île, long de 17 km quand-même ! A la hauteur de Newport c'est un étroit boyau vaseux (à marée basse) un peu comme le petit port de Rye dans le Kent. Quelques bateaux sont amarrés aux quais attendant le retour de l'eau...

Un repas sympa, pris à la terrasse du 'Bargeman's Rest' pour profiter de la belle soirée, clôt cette très belle journée de visites et de pédalage.

 

Voir les commentaires

Rédigé par johnsbikingtrips

Publié dans #Ile de Wight

Repost0

Publié le 20 Septembre 2014

 

Bandeau Isle of Wight vers 3

 

L'île de Wight en vélo avec ma fille.

 

8 septembre 2014. Newport - Cowes.

 

La surprise avait commencé avec les boiseries, les appliques, la cage d'escalier, la petite rampe en laiton séparant le billard du bar et le curieux agencement de couloirs et de recoins. La salle à manger du petit déjeuner complète notre étonnement et finit par rendre ce vieil hôtel "attachant". Dommage qu'il paraisse si peu actif et que l'extérieur soit quelque peu négligé.

 

 

13 3562

L'église St Thomas à Newport.

 

 

13 3564

On n'est jamais mieux servi que par soi-même !

 

 

13 3572

Devantures de boutiques dans une ruelle à côté de l'hôtel.

 

Après quelques courses en ville on charge les mulets dans le bar et on rejoint le quai devant le resto d'hier soir.

 

 

13 3574

Le bar du Calverts

 

C'est de là que démarre la piste cyclable qui longe la Medina (rive gauche), jusqu'à Cowes.

 

 

13 3585

Jenny en route sur la piste cyclable.

 

Belle piste ombragée donnant par endroits accès aux berges du fleuve-estuaire. Nombreuses 'marinas' accueillant des centaines de bateaux de tous âges et types. Gros soleil, pas une once de vent. Temps magnifique !

 

 

13 3587

Une des nombreuses rigoles alimentant le fleuve !

 

 

13 3590

Celui-là n'ira pas plus loin

 

Cowes est vite atteinte n'étant qu'à 6/7 kilomètres de Newport.

 

 

13 3608

Maisons de Cowes

 

 

13 3609

Une cycliste heureuse...

 

Les rues sont étroites. Les devantures gaies et les nombreux drapeaux y mettent couleur et bonne humeur. Beaucoup de petits magasins, de bars, de boutiques liées aux 'choses' de la mer.

 

 

13 3621

Un des nombreux pubs...

 

 

Les plaques en laiton : "Members Only" rappellent que n'entre pas qui veut dans les Yacht Clubs exclusifs de la place ! Une rangée de très belles voitures de collection, immatriculées en Suisse et garées en face du Royal London Yacht Club, donne le ton en ce qui concerne les modalités d'admission et les cotisations annuelles... Moins de 16m s'abstenir...

 

13 3629

Le Royal London Yacht Club

 

 

13 3633

Jaguar, la 'classe' !!

 

Les fêtards du Bestival traînent leur misère, sac à dos et caddy jusqu'au ferry pour Southampton, canalisés par un discret service de police. A voir la tête de certains, ça n'a pas du être la fête pour tout le monde...

 

A l'extrémité de Princes Esplanade, autrement plus chicos que celle de Portsmouth, on se trouve une table de pique-nique dans un parc, avec vue directe sur le Solent et les  voiliers qui profitent de la météo exceptionnelle.

 

 

13 3638

Le soleil, la mer et juste ce qu'il faut de vent... que demander de plus ?

 

Retour pépère vers la Guest House située de l'autre côté de l'estuaire de la Medina. Cela nous oblige à emprunter le "floating bridge", petit bac à chaînes reliant les deux berges distantes d'une centaine de mètres max. Pour les vélos et les piétons c'est gratuit.

 

 

13 3651

La grue du port !

 

 

13 3653

Embarqués sur le ferry avec les écoliers en uniforme.

 

D'autres ferries partent aussi du côté est, emportant voitures, camions, bus et touristes vers le 'mainland'.

 

 

13 3661

Et tout cela grâce au Gulf Stream...

 

Annie's B&B est nickel... la patronne un brin maniaque en ce qui concerne la propreté de son établissement... La maison est située sur les hauteurs d'East Cowes, offrant une vue splendide sur le 'port' et la rive opposée.

Les vélos sont rapidement déchargés et rangés dans la petite cour privative.

 

 

13 3667 modifié-1

Nouvelle Orleans ? Non, East Cowes UK.

 

Après un thé on se met en route, à pied cette fois, vers l'esplanade en contre-bas devenue momentanément 'salle d'attente' du ferry. Nombreux festivaliers y finissant (ou commençant) leur nuit, dormant à même les galets de la plage ou sur les pelouses des aires de jeu... Les poubelles débordent des dernières canettes..

La marée est basse, très basse, permettant la chasse aux coquillages. La lumière de fin d'après midi est chaude et belle, allongeant les ombres des vaguelettes de sable et colorant vivement les algues en attente du retour de la mer.

 

 

13 3680

Des locaux nous demandent si on a vu le Queen Mary qui doit appareiller de Southampton pour New York à 17h00 ? Rien à l'horizon mais on décide quand-même de rester, au cas où...

Peu à peu, au loin, on voit se dessiner derrière la petite presqu'île de Calshot, l'énorme silhouette du navire avançant très lentement dans le chenal.

 

13 3710

Le Queen Mary 2

 

Un spectateur, certainement habitué aux mouvements du colosse, nous dit d'attendre 'pour les photos', le bateau devant passer tout près de nous à cause d'un schéma de sortie assez complexe, vers la pleine mer.

 

 

13 3719

Ca, c'est un navire de croisière !

 

Un autre navire le suit. C'est le Ruby Princess, véritable usine à touristes qui, malgré sa taille et sa blancheur, n'a pas, à mes yeux, la 'classe' du Queen Mary 2.

 

13 3726

... et ça, c'est une usine flottante...

 

Pas mal émus d'avoir vu un tel spectacle, si inattendu, on retourne vers le bac dans un coucher de soleil éblouissant, histoire de passer de l'autre côté pour diner.

 

 

13 3734

Fin d'une très belle journée !

 

 

13 3736

On attend le ferry.

 

Les pubs sont tous très actifs. Il n'y a que l'embarras du choix. Pour nous ce sera le 'Fountain's'.

Retour au B&B. De la musique irlandaise sort d'un pub. Trois musiciens s'y activent  éveillant en nous le souvenir du Ring of Kerry...

 

 

13 3745 modifié-1

La Guinness devait couler à flots...

 

 

Quelle journée !!

Voir les commentaires

Rédigé par johnsbikingtrips

Publié dans #Ile de Wight

Repost0

Publié le 20 Septembre 2014

 

Bandeau Isle of Wight vers 3

 

L'île de Wight en vélo avec ma fille.

9 septembre 2014. Osborne, all day.

 

La journée entière est passée à visiter la propriété royale d'Osborne, résidence construite par la Reine Victoria et le Prince Albert au milieu des années 1800. Appartements, jardins, plage, châlet...mobilier, peintures, vaisselle... Une vie royale à la portée de nos yeux profanes, une intimité partagée... Je laisse les photos décrire ce lieu splendide. Elles parlent mieux que mille mots !

 

13 3824

Le palais, côté jardin


13 3766

Un des jardins du palais


13 3769

Un détail de la bâtisse...


13 3774

L'allée principale descendant à la plage, au fond le Solent..


13 3788

On se croirait sur la Méditerrannée...


13 3778

Parterres et gazon anglais...


13 3781

Quelques unes des nombreuses statues du parc... 

13 3792


 

13 3802

Jenny dans le kiosque de la Reine, au bord de la plage..


13 3803

Plage des tropiques avec mangroves ? Non, île de Wight, UK !


13 3811

Il se passe toujours quelque chose au large...


13 3823

    Chevaux hippies en "pattes d'ef"... Normal, on est à Wight !!       


13 3828

Un coin du parc du château.. C'est Albert qui l'a dessiné..


13 3832

Dans le potager...


13 3833

Houblon..


13 3834

Les trois petits cochons..


13 3838

Le jardin clos..


13 3841

Avec ou sans anges, le jardin est un paradis..

13 3843

 

Le 'voyage dans le temps' se termine... Les cyclistes-piétons ont faim...  Résultat : retour à West Cowes sur le 'Chain Ferry' qui n'a plus de secrets pour nous !


13 3849

L'embarcation est rustique mais les banquettes ne manquent pas d'originalité !


13 3854

C'est, paraît-il, le plus grand drapeau anglais...


13 3859Dernier passage à 23h00... Faut pas le louper !

 

On quitte la vieille barcasse avec un pincement au coeur... demain c'est direction Portsmouth. Le voyage tire à sa fin...


Voir les commentaires

Rédigé par johnsbikingtrips

Publié dans #Ile de Wight

Repost0

Publié le 20 Septembre 2014

 

Bandeau Isle of Wight vers 3

 

L'île de Wight en vélo avec ma fille.

10 septembre 2014. Cowes - Portsmouth.

 

Après avoir pas mal discuté avec Annie, notre très professionnelle logeuse, on se met en route direction Fishbourne pour rejoindre le ferry en empruntant autant que possible les petites routes.

Premier arrêt à Whippingham pour visiter l'église Saint Mildred's, bâtie en 1861 par la famille royale.


13 3866

L'église Saint Mildred's à Whippingham


13 3872

L'intérieur du clocher

C'est un véritable bijou, étroitement associé à Victoria et Albert et à leur très grande famille. Elle renferme notamment le tombeau du Prince Henry of Battenberg, mort de malaria à 38 ans et de son épouse, la princesse Béatrice, plus jeune fille de Victoria et d'Albert.

 

13 3880

Chapelle et tombe de Henry of Battenberg et de la Princesse Béatrice


13 3884Grille de la chapelle

Quelques très beaux objets leur ayant appartenu décorent la chapelle, en particulier l'étendard et les décors de l'ordre de la Jarretière auquel appartenait le prince Henry. Les vitraux sont splendides.

 

13 3876Un des vitraux..

Continuation via Wootton (sans intérêt) si ce n'est qu'une dame en voiture s'arrête, dans le seul but de savoir si nous étions perdus et si l'on avait besoin d'aide ! Décidemment, le vélo attire la sympathie. Elle nous explique comment éviter une portion de la A3054, route très passante et pas spécialement adaptée à la circulation des ânes de métal. La traversée de Wootton Creek et le bout de Kite Road jusqu'à l'intersection avec la petite route menant au terminal du ferry, sont en effet très désagréables. Beaucoup de camions et de bus, pas de dégagements et tout cela en côte..

Juste au-delà du parking du ferry, un petit chemin en dur mène à Quarr Abbey, où les moines bénédictins sont encore très actifs.

 

13 3899

Vues de Quarr Abbey

13 3908 modifié-1

 

13 3911Cour de l'abbaye

Hormis la partie strictement 'religieuse' qui n'est ouverte au public qu'à certaines occasions, l'abbaye possède un magasin où l'on peut se procurer légumes, fruits, miels et tout un assortiment de bonnes choses produites sur place. 

 

13 3907

Un inévitable tearoom/tea garden/boutique de souvenirs complète l'offre temporelle. 

L'architecture de l'abbaye construite en briques est très originale. Les ruines de la bâtisse d'origine, à 300/400 m de là, sont en cours d'excavation et ne présentent pas de réel intérêt pour le visiteur, si ce n'est la beauté du court chemin qui y mène.

 

13 3913

Au loin, de l'autre côté du Solent, Portsmouth.


Un autre petit chemin, jouxtant l'abbaye, mène à la chapelle des pèlerins. Il passe devant un minuscule cimetière où reposent les moines disparus. Des fleurs ornent encore une tombe...

La chapelle est très peu éclairée et sa décoration spartiate pour ne pas dire inexistante. Une représentation 'stylisée' de St Benoît orne un mur. En dessous, quelques cierges. Deux petites lumières y brûlent pour ceux que l'on aime.

 

13 3917

 

13 3923

Le jardin clos de murs est très paisible. Divisé en petites sections carrées surélevées, il permet de jardiner 'à hauteur', sans se baisser... Un véritable jardin de monastère... Le jardinier est dans sa cahute, prenant son thé et ses sandwiches. Un peu plus loin, un petit élevage de cochons noirs et bruns bien portants... Les abeilles s'affairent autour de la quinzaine de rûches au bord du chemin ...

Retour au ferry, achat billets et à 14h00, en route pour le "mainland" avec un nouveau pincement au coeur... notre beau voyage sur l'île tire à sa fin et c'est dur de penser à l'après..

 

13 3929Arrivée du ferry; faut viser entre les poteaux...


Traversée sans histoires en 45 minutes. A Portsmouth, Jenny préfère écrire ses cartes au soleil pendant que je vais faire une visite rapide du Royal Naval Museum...

 

13 3987

HMS Warrior

 

Plusieurs navires y sont exposés, parmi lesquels le "Monitor 33" de 1915,  le "HMS Warrior" de 1860 et tout au fond, le mythique "Victory" de l'amiral Nelson, celui qui, au prix de sa vie, a mis la très grosse déculotée aux flottes françaises et espagnoles à Trafalgar en 1805, contrariant sérieusement les plans de l'Empereur !

 

13 3948

Le HMS Victory, de l'amiral Nelson. Il lui manque la partie haute des mâts...


13 3958

Une partie de son armement... A bout portant les dégâts devaient être terribles..


13 3970Un 'Mad Max' des mers...

Quel navire fantastique... On le croirait sorti d'un film de science fiction tant sa conception est futuriste ! 

Retour paisible le long de l'esplanade vers l'hôtel où les vélos retrouvent le bureau de la chef comptable.

 

13 4005

La promenade en bord de mer; au fond, 'the Pier'...


13 4008

Toujours rien à l'horizon....


13 4010

Une plage anglaise.... galets à perte de vue !


13 4013

Les appartements de l'esplanade, la 'classe'...

 

Un thé et une bonne douche en attendant le diner que l'on prend sur place partageant la salle à manger avec un autocar de 'sauterelles du 3ème âge', dévastant les buffets comme si c'était leur dernier repas...

Hélas, les journées se suivent mais ne se ressemblent pas...

Demain, lever à 5 h30... car le ferry n'attendra pas !

Beuh !!!!

Voir les commentaires

Rédigé par johnsbikingtrips

Publié dans #Ile de Wight

Repost0

Publié le 20 Septembre 2014

 

 

 

Bandeau Isle of Wight vers 3

 

L'ile de Wight en vélo avec ma fille.

 

11 septembre 2014. Portsmouth- Paris. Retour en France.

 

C'est jamais drôle de se lever à 5h30 du matin, surtout quand c'est pour mettre un terme à une très belle semaine de vacances...

Les ânes sont rapidement bâtés et à 6h15 on est en route, direction le port. Pas grand monde sur l'esplanade; il fait très frais..

A 7h00 on est dans la cour de Brittany Ferries, en tête de file réservée aux deux roues, après avoir dû passer chacun un de nos sacs au détecteur de métal, sécurité oblige !

L'embarquement est rapide et bientôt on se retrouve à bord, bien au chaud, à l'abri d'un vent qui ne donne pas envie de trainer sur le pont.

 

13 4016 modifié-2

Le 'coin vélos' sur le "Normandie"

 

 La sortie du port se fait à la vitesse d'un escargot en retraite. Dernier passage devant le musée de la marine et ses passionnants bateaux.

 

 

13 4030

  Une dernière vue du "Warrior"

 

13 4037

Un Hovercraft au départ... beaucoup de bruit et d'embruns..

 

Petit déjeuner puis 'attente', lecture et photos..

Le ciel est très chargé côté anglais.

Un hélicoptère Lynx de la Royal Navy se positionne en stationnaire à quelques dizaines de mètres du navire et semble nous observer avant de filer à l'est.

 

 

13 4043

On se demandait bien ce qu'il nous voulait...

 

Peu à peu le soleil perce et à mi-manche c'est grand bleu.

 

13 4050

  Soleil, ciel bleu, vent... pas besoin des tropiques..

 

13 4051

  Loin derrière, c'est l'Angleterre..

 

13 4055

  L'hélipont

 

On passera le reste de la traversée sur les ponts supérieurs à profiter du spectacle offert par les nombreux bateaux circulant dans la Manche.

 

 

13 4061

Jenny en plein effort !

 

Les côtes françaises sortent peu à peu de la brume. A 15h30, un peu en retard sur l'horaire prévu, notre "Normandie" accoste, après un demi tour magistral dans l'étroit port de Ouistreham.

A 15h45 on est à quai, direction la voie verte menant à Caen.

Surprise ! Au bout du quai, juste avant le début de la piste cyclable, un autre navire mythique est amarré. C'est le 'Belem', 'notre' magnifique navire école. Quelle chance de le voir !!

 

13 4064

Le 'Belem' à Ouistreham

 

Un cycliste, ancien cultivateur à la retraite, nous accompagne un bon bout de chemin, jusqu'à Caen.. Lui aussi a attrapé le virus du voyage ayant fait un 'Lisieux-Berlin' pour lever des fonds destinés à une association caritative..

A Caen un chef de gare très sympa nous fait traverser les voies pour éviter les démontages et les escaliers.

Ici comme dans toutes les gares de France qui en sont équipés, les ingénieurs ont sévi, faisant construire des ascenseurs 20cm trop courts que les vélos... Dommage qu'ils n'aient pas pris modèle sur l'Allemagne !

Un peu de stress avant le départ et pendant le chargement... Pas possible de préparer les sacoches car on ne savait pas où allaient s'arrêter les wagons acceptant les ânes.. Heureusement que des bras sympathiques sont là pour nous aider.

A St Lazare, le retour sur la planète est rude : c'est bruyant, sale et ça pue. Les gens courent dans tous les sens, les livreurs de pizza et autres félés de la mobylette roulent n'importe où, les bus nous rasent dans leurs couloirs, les uns et les autres grillent les feux, sans vergogne... En deux heures de train le curseur de la douceur de vivre est passé d'un extrême à l'autre ! C'est triste.

 

Paris 'Ville Lumière' ?  Aujourd'hui, il n'y a que les Watts consommés qui rayonnent !!  Pour le reste, on n'a plus de leçons à donner...

 

Encore une demi heure de pédalage et la boucle est bouclée. Notre escapade cycliste 2014 est terminée. Peu de kilomètres, mais quel voyage de dépaysement et de bonheur! 

 

 

13 4039

Vu le sérieux, c'est 2015 qui est à l'étude !...

Voir les commentaires

Rédigé par johnsbikingtrips

Publié dans #Ile de Wight

Repost0