Articles avec #veloroute r1 - de berlin a klaipeda tag

Publié le 21 Mai 2013

bannière vers 3

 

Berlin - La Pologne - Kaliningrad - Klaipeda (Lithuanie), en vélo cet été.

 

Ce voyage sera la deuxième étape de mon projet de rallier Paris à St Petersbourg en vélo, à raison de 1 000 à 1 200 kilomètres par été.

 

L'an dernier, Rock 'n' Roll, mon fidèle destrier en aluminium, m'a transporté, après moultes coups de pédale, de Paris à Leipzig, via les canaux en France, les Ravel en Wallonie et plusieurs Radweg en Allemagne. Ces merveilleux moments de découvertes de toutes sortes sont abondamment décrits dans ce blog.

 

Cette année ce sera un départ de Berlin que je rejoindrai en train et où je compte passer 2 - 3 jours. De là, je me lancerai sur l' "Europaradweg R1" qui serpente à travers la Pologne et l'enclave russe de Kaliningrad avant de filer en ligne droite, sur 98km, le long de l'extraordinaire Isthme de Courlande (Curonian Spit).

Le voyage se terminera à Klaipeda, ancienne ville hanséatique, port actif de la Lithuanie, le plus méridional des pays baltes. Le retour sur Paris est prévu en ferry et en train.

 

Candidats ?

Voir les commentaires

Rédigé par johnsbikingtrips

Publié dans #Véloroute R1 - de Berlin à Klaipeda

Repost0

Publié le 20 Mai 2013

bannière vers 3

 

Berlin - La Pologne - Kaliningrad - Klaipeda en vélo cet été: les premiers préparatifs !

 

Préparation du parcours

 

Je me suis inspiré principalement de deux sites internet pour élaborer le parcours envisagé:

1- Le site "officiel" de la "Europaradweg R1" ( www.euroroute-r1.de). 

Le site existe en Allemand et en Anglais et décrit dans les grandes lignes le parcours de la véloroute.

Des textes commentent la route à travers chaque pays, donnant quelques infos d'ordre 'macro-géographiques'.

C'est une bonne approche pour s'imprégner du projet, mais reste trop général.

 

Ceci dit, la section couvrant la traversée de l'enclave de Kaliningrad est l'exception à cette règle. En effet, grâce au gros travail d'Oleg Alferov, vice-doyen d'une grande école de Kaliningrad et à ses heures, correspondant local de la R1 dans l'enclave, cette partie du parcours est abondamment documentée avec conseils, cartes etc...

J'ai eu l'occasion de contacter Oleg à plusieurs reprises pour lui poser des questions supplémentaires. Ses réponses ont toujours été rapides et détaillées.

 

2- Le site qui m'a permis de préciser le parcours est celui d' IS. Radweg, managé par Detlef Kaden.

(www.r1-radweginfo.de).  

Ce site (Allemand/Anglais) dont l'info reste encore assez générale, offre tout de même la possibilité de calculer les distances entre les villes/points de report du parcours.

 

L'intérêt chez IS. Radweg est de pouvoir se procurer des guides proposés dans la boutique du site.

Chacune des trois boîtes composant le parcours  de la R1 contient un guide (en Allemand) et un CD reprenant les tracés très détaillés sur Google Earth.

 

En ce qui me concerne, l'utilité du guide est relative car l'échelle est telle que les tracés sont approx. et les textes descriptifs ne sont qu'en Allemand, langue que je ne maîtrise que de façon scolaire. Malgré tout, il contient des infos interessantes concernant les  camping/pensions/hôtels ainsi que les points d'intérêt et offices du tourisme.

 

Par contre, le CD compris dans le package est très utile car le tracé est précis.

 

J'ai donc opté pour une approche qui peut paraître rebutante, mais qui me permet de constituer un road book  se glissant facilement dans la pochette à cartes de ma sacoche de guidon. A chaque jour son lot de cartes.

 

J'ai retracé le parcours complet sur fond de cartes Google maps, à l'échelle 2km, 5km ou 10km en fonction des endroits traversés et du degré de détail souhaité. Basé sur l'expérience aquise j'ai complété ces cartes avec les noms de villages/ villes qui apparaissent ou non en fonction de l'échelle choisie à l'écran. De plus, sur les marges des cartes j'ai rajouté les grandes directions (qui m'avaient bien manqué l'an dernier en Allemagne de l'est). S'assurer de copier les noms dans la langue du pays...

 

Comme Oleg, Detlef Kaden (d.kaden@is-radweg.de) avec qui j'ai eu plusieurs échanges, n'est pas avare de conseils et répond vite aux questions qu'on lui pose.

 

Voilà pour les cartes et le tracé.

 

 

 

Passage de frontières:

 

L'Allemagne, la Pologne et la Lithuanie font tous trois partie de la CEE, donc pas besoin de visas, ni de de passeports et pas de soucis de transit.

Ce n'est pas le cas de l'enclave de Kaliningrad qui fait partie de la Fédération de Russie. Pour parcourir les 200 km de R1 à travers ce pays il faut un passeport et un visa.

 

Deux possibilités:

-un visa de transit valable 72h. Peu envisageable pour le cyclo-touriste si ce dernier veut avoir une chance de visiter les hauts lieux du 'pays' sans avoir à pédaler comme un fou pour ne pas dépasser la période autorisée.

 

-un visa touristique classique permettant un séjour plus long. Des agences spécialisées peuvent s'occuper de tout le processus (invitation obligatoire d'un organisme russe,  assurance obligatoire, obtention du visa et renvoi du passeport au demandeur). C'est plus cher,  mais pour avoir fait plusieurs fois la queue au service des visas du Consulat de Russie, je peux assurer que c'est une solution bien moins pénible.

(voir par exemple: www.russie-tourisme.com qui peut fournir le visa "clefs en main")

 

Hébergements:

 

Essentiellement camping. J'espère que la météo sera meilleure que l'an dernier, me permettant de monter la tente aussi souvent que possible. Alternativement: pensions, coopératives agricoles (en Pologne) et autres chambres d'hôtes.

 

Transport vers le point de départ et retour au pays...

 

Paris-Berlin, mon point de départ sur la R1.

Par train de nuit au départ de la Gare de l'Est. La Deutsche Bahn est très bien organisée pour le transport des vélos. Un wagon spécialement équipé fait partie du convoi. Les places, bien que plus nombreuses que dans les trains français, sont tout de même limitées, surtout en periode de congés. Réserver bien à l'avance !

La DB a un bureau à Paris 20, rue Lafitte, 75009 Paris.

Les réservations se font uniquement par téléphone, au 01 44 58 95 50. Les retraits peuvent se faire au bureau, rue Lafitte ou par envoi postal.

 

Retour de Klaipeda.

De Klaipeda  (Lithuanie) à Sassnitz (Allemagne) par ferry en utilisant la compagnie dfds (www.dfds.com). En juin ils ont trois départs/semaine de Klaipeda vers Sassnitz (mardi, jeudi, samedi)L Départ vers 21h00, arrivée vers 14h00 le lendemain.

Sassnitz - Berlin et Berlin - Paris par la DB.

 

 

Voilà les premiers préparatifs. Reste à étudier le parcours pour découvrir les merveilles qui ne manqueront pas de le jalonner et que je mentionnerai dans un prochain article.

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par johnsbikingtrips

Publié dans #Véloroute R1 - de Berlin à Klaipeda

Repost0

Publié le 19 Mai 2013

 

bannière vers 3

 

 

Berlin - Kaliningrad - Klaipeda, via la R1. Derniers préparatifs !.

 

Le départ est fixé au vendredi 7 juin 2013.

 

1ère étape: Paris- Berlin en train de nuit. Billets pris chez Deutsche Bahn, rue Lafitte à Paris (voir détails dans mes autres articles sur ce voyage).

 

thCAVOO94W

Un conseil ! : commandez vos billets bien à l'avance car les wagons 'vélo' se remplissent vite, surtout en période estivale ! Ne pas hésiter à les appeler 3 mois avant le départ !

 

thCAJL7G6I

Les étapes suivantes, à raison de 60 à 90 km par jour me mèneront vers la frontière polonaise (Kostrzyn nad Odra) puis à travers la Pologne, en empruntant la véloroute R1 dont j'ai donné des détails dans un article précédent.

 

woodstock 2013 227px[1]

Festival Woodstock à Kostrzyn !!

 

Entrée dans l'enclave de Kaliningrad à la "ville" frontière de Gronowo. (J'attends mon visa d'un jour à l'autre).

-Là aussi, prévoir large car l'obtention de visa russe est un mini parcours du combattant. Je donnerai plus de détails sur la procédure dès que j'aurai reçu le sésame.

 

170px-Königsberg Castle[1]

Kaliningrad

 

Traversée de Kaliningrad du sud au nord-ouest pour voir la plus grande mine d'ambre sur la planète, à Yantarny, puis plein est vers l'Isthme de Courlande, clou du voyage !

 

250px-Curonian Lagoon[1]

L'Isthme de Courlande

 

La sortie de Kaliningrad se fera par Nida, étape frontière avec la Lithuanie, située au milieu de l'Isthme. Les 60 derniers kilomètres jusqu'à Klaipeda devront se faire sans retard car le Ferry pour Kiel n'attendra pas le cycliste !

 

Klaipeda photo

Klaipeda

 

Avant dernière étape du voyage: Klaipeda - Kiel par DFDS Seaways: une vingtaine d'heures de mer !

 

thCAUOTGXA

 

Kiel- Berlin en train avec plusieurs changements relativement serrés ! La DB m'a rassuré: les temps de transit seront suffisants: les quais sont proches l'un de l'autre...

 

Berlin - Paris se fera dans la foulée car à peine arrivé dans la capitale allemande, je reprendrai le train de nuit pour la France, le même qui m'y aura amené 3 semaines avant !

 

J'ai hâte de mettre en route !!

Voir les commentaires

Rédigé par johnsbikingtrips

Publié dans #Véloroute R1 - de Berlin à Klaipeda

Repost0

Publié le 18 Mai 2013

 

 

 

bannière vers 3Berlin - la Pologne -  Kaliningrad - Klaipeda, par la véloroute R1..... C'est la semaine prochaine !!

 

Ca y est, j'ai eu mon visa russe valable pour une entrée et 8 jours de présence dans l'enclave de Kaliningrad !

 

J'ai aussi les billets de train pour le cycliste et son vélo.

Itinéraire relativement simple jusqu'à Berlin: train de nuit de la DB de Paris-Est jusqu'à la capitale allemande. Une journée passée sur place avec mon épouse qui y sera pour un séjour linguistique et départ vers la frontière polonaise dimanche fin de matinée.

Le retour est un peu plus compliqué à cause des horaires de ferry entre Klaipeda et Kiel et des très courtes correspondances des trois trains de liaison entre Kiel et Berlin.

Faudra pas qu'un d'entre eux soit en retard car cela me ferait louper le Berlin - Paris que je prends dans la foulée.

Espérons que la légendaire organisation allemande fasse ses preuves une fois encore !

 

Côté hôtels, celui de Berlin est OK. Je l'ai trouvé dans le catalogue "Bike und Bett", organisation proposant des hôtels, gîtes et autres types d'hébergement spécialement équipés cyclo-tourisme.

Après ce sera du camping hormis les jours de raz-le-bol...

A Kaliningrad, Oleg, 'correspondant' de la véloroute R1, m'a recommandé des hotels -les campings étant peu commodes-. J'en ai réservé un à 'Kaliningrad city' même et un autre à Svetlogorsk. On a prévu de faire une journée de route ensemble ! Super !

 

Aujourd'hui derniers petits préparatifs.

Un saut chez Décathlon Claye-Souilly en empruntant la piste cyclable qui part du Parc de la Villette.

Belle matinée de pédalage.

Mes-Images-6 5844

La Poudrerie à Sevran. Repos de la monture avec son mât neuf...

 

J'ai dû remplacer mon 'mât à drapeaux'. Le précédent avait fait son temps.Il en manquait un bout..

Ma fille m'a cousu un nouveau fanion fluo: sécurité oblige...  et la collection de drapeaux des pays traversés s'est enrichie de ceux de la Pologne, la Russie et la Lituanie. Sans oublier le Breton et le Parisien !Tout ça sur le mât !

Et puis j'ai lu qu'il était judicieux d'avoir une lampe à flashes sur le casque comme sécurité supplémentaire en Pologne et en Russie. Alors pour une misère, j'en suis maintenant propriétaire.

Une chambre à air supp. n'était pas une mauvaise idée non plus. C'est toujours plus simple d'en avoir une quand on se rend compte que la dissolution achetée il y a trois ans s'est évaporée dans le tube...

 

La météo le long du canal de l'Ourcq était belle. La végétation commence enfin à vivre. Les fleurs sauvages étaient toutes de la partie.

 

Mes-Images-6 5810

Consoude, version mauve...

Mes-Images-6 5813

Un peu comme le lilas, existe en blanc aussi !

 

Mes-Images-6 5815

Mes-Images-6 5817

Un beau bouquet de myosotis sauvages..

 

Mes-Images-6 5828

Trefle rose: le pied de chaque petit tube est plein de nectar sucré

 

Mes-Images-6 5832

les boutons d'or ... pour tester si on aime le beurre...

 

L'acacia est prêt à fleurir.

Mes-Images-6 5823

Mes-Images-6 5835

Je ne sais pas ce que c'est mais c'est joli aussi...

 

Mes-Images-6 5841

Les fleurs de carottes sauvages balancent au vent sur leurs longues tiges !

 

Mes-Images-6 5853

Je t'aime, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout ?

 

Mes-Images-6 5869

Que serait le printemps sans coquelicots ? mais où sont les Bleuets !

 

 

Le parc de la Poudrerie à Sevran n'était qu'un énorme chant d'oiseaux !

Côté graffitis, la saison reprend sur les murs à Bondy. Le cru 2013 promet !

 

Mes-Images-6 5760 modifié-1

"Les enfants sont des enigmes lumineuses"...

 

Mes-Images-6 5755 modifié-1

Ca devient parfois plus compliqué quand ils grandissent...

 

Mes-Images-6 5770 modifié-1

J'aimerais bien qu'elle me gonfle à 5 bars...

 

Mes-Images-6 5771 modifié-1

Même le loup n'en voudrait pas !

 

Mes-Images-6 5778 modifié-1

Annuit Coeptis, Novus Ordo Seclorum

 

Mes-Images-6 5773 modifié-1

Attention, Sirène ! Tel Ulysse, va falloir se faire attacher au vélo ...

 

Mes-Images-6 5858 modifié-1

Cycliste attendant sa choppe de bière, après 100km de vent de face !!

 

 

Mes-Images-6 5861 modifié-1

Le vélo et la femme, pires ennemis de l'homme ? Ca se saurait non ?....

 

J'ai hâte de mettre en route !

 

La semaine prochaine ce sera la dernière révision du matériel et la préparation des sacoches. Une fois encore, Rock'n'Roll va friser les 50 kg chargé !

Voir les commentaires

Rédigé par johnsbikingtrips

Publié dans #Véloroute R1 - de Berlin à Klaipeda

Repost0

Publié le 17 Mai 2013

bannière vers 3

 

Berlin-La Pologne-Kaliningrad-Klaipeda par la véloroute R1.

Prologue: week end à Berlin.

 

7 juin 2013. ..... C'est aujourd'hui !!

Difficile de croire que le jour est arrivé. Hier, préparatifs des sacs selon la checklist bien rodée. L'expérience fait ses preuves car tout s'est passé calmement et rapidement. La première fois, avec Daniel, en route pour Prague, j'avais commencé 8 jours avant et n'avais même pas essayé 'en situation réelle" le gros sac étanche noir. Résultat: 3 semaines de galère pas faciles du tout, d'où son remplacement par trois polochons plus petits.

4 sacoches, 3 polochons, mon mât à drapeaux, la bâche et la sacoche de guidon. J'ai pas pesé mais ça devait bien faire une trentaine de kilos.

Coup de fil de Daniel ce matin. Encouragements. On se verra cet été pour refaire une fois encore le monde.

Matériel en bas à 18h20. Rock'n'Roll bâté et dans la rue à 18h50... pas de perte de temps !

3km de circulation dense de la maison à la Gare de l'Est où ma femme m'attendait pour me souhaiter bon voyage.

Le train allemand n'en finit pas d'être affiché me laissant le temps d'aller faire tamponner mon Carnet de voyage au bureau de Poste et au comptoir des voyageurs de Paris Est.

Finalement c'est la ruée. Peu de temps pour tout mettre dans le wagon 99, spécial vélos.. J'ai la place contre le rack à skis, dans le fond du compartiment. Pratique pour caler les sacs entre le vélo et la paroi.

 

Mes-Images-6 5879

En route ! Au retour, ce sera complet...

 

La soirée défile, ensoleillée, chaude. Les ombres s'allongent. Belle lumière. Chalons en Champagne à 21h30. Y'a plus qu'à attendre l'arrivée alors autant dormir et se préparer.

 

Samedi 8 juin 2013.  06h15: Hannovre. Beau Temps. Dormi en "morse" au rythme des claquements du wagon. Un petit tour histoire de se dégourdir.  Rock'n'Roll est toujours là, attaché dans le wagon à vélos.

A une heure de Berlin le paysage alentour devient plat. Forêts de sapins et de bouleaux.  L'Elbe déborde généreusement, innondant des centaines d'hectares de terres avoisinantes.

 

Mes-Images-6 5881

L'Elbe prend ses aises...

 

Le ciel se couvre et il se met à pleuvoir, merde !

La Hauptbahnhof est atteinte peu avant 9h00. 'Kolossale' gare à plusieurs niveaux. Notre train arrive en bas, tout en bas. Heureusement, les Allemands ont tout prévu -eux- Les ascenseurs sont à l'échelle de la gare et le vélo y entre tout monté, mât compris.

Mes-Images-6 5884

Arrivée à Berlin...

La pluie a cessé. Un coup de pédale de 3km le long de la 'vieille' Moabit me mène à l'Hôtel des Nations, trouvé dans le système Bett & Bike allemand (association d'hôteliers orientés vers la réception des cyclistes).

 

Ma femme -en séjour linguistique- me rejoint -par avion- à 11h30 et à midi on est en route vers le centre-ville. Mon départ effectif est fixé lundi, à la fraîche..

 

Mes-Images-6 5897

Eglise du Kaiser Wilhelm. Quelques uns des 20 000 vitraux de Gabriel Loire.

 

Premier arrêt à l'impressionnante église du Kaiser Wilhelm. La vieille église aux trois quarts détruite est entourée de deux structures modernes, multifacettes, en béton, une, la nouvelle église, l'autre, le 'clocher'. Plus de 20 000 vitraux de Gabriel Loire, à forte dominante bleue, impossible à capter en numérique. Epoustouflant, magnifique ! Les mosaïques de la vieille église sont splendides aussi.

 

Mes-Images-6 5904

Mosaïques dans la vieille église du Kaise Wilhelm

Mes-Images-6 5906

Consternant que les autorités allemandes aient permis que la partie basse du 'clocher' soit occupée par un magasin de tout et de rien ! Tout fout le camp !

Un tour de métro pour gagner du temps et nous voilà à Hackesche Hof, suite de petites cours reliées les unes aux autres par des passages sous les immeubles. Petits magasins, cafés, galleries...

 

Mes-Images-6 5936Mes-Images-6 5934

Les cours...

 

Sympa. Même "l'Ampleman" le mythique petit bonhomme vert ou rouge des feux de circulation de l'Allemagne de l'est y a son magasin de souvenirs, un peu rétros..

 

Mes-Images-6 5926

Vert: tu passes.... Rouge: tu attends !

 

Les barbecues s'activent dans Montbijou Park. Ca sent la grillade un peu partout. Visite des petites rues du quartier: Sophienstrasse...

 

Mes-Images-6 5945

 

Rappel douloureux de l'histoire qui a connu ses heures sombres..

 

Mes-Images-6 5942

Des plots rappellent...

Retour à l'hôtel après des km de marche à pied, prêts pour un repas reconstituant qui sera pris dans le jardin d'une auberge sur les bords de la Spree.

 

Mes-Images-6 5951

Laissés pour compte..

 

 

Dimanche 9 juin 2013.

Mes-Images-6 5949

La tour de la télévision, Alexander Platz 

 

Super météo. Direction la Ostbahnhof pour visiter la longue section du mur de Berlin qui borde la Mühlenstrasse jusqu'à l'Oberbaum Brücke, très beau pont en briques coiffé de tours et décoré d'arcades de part et d'autre de la chaussée centrale.

Mes-Images-6 6006

Le Oberbaum Brücke sur la Spree

 

Longue ballade le long du mur où de nombreux artistes ont laissé leurs empreintes.

Mes-Images-6 5969

Déçus du système ?

Mes-Images-6 5974

Gagné !

Mes-Images-6 5978

 

Mes-Images-6 5980

 

Mes-Images-6 5981

 

Mes-Images-6 5986 - Copie

 

Continuation après le pont le long de la Spree. Etonnant hôtel NH dont toute une section supérieure est en porte-à-faux.La terrasse s'y reflète !

Mes-Images-6 6007

L'hôtel NH...

 

Une grande partie de l'ancien quai de marchandises a été réhabilitée. De nombreuses sociétés occupent maintenant les anciens entrepôts.  On pousse jusqu'aux statues monumentales des trois "molecule men", 45 tonnes d'aluminium, 30m de haut, symbolisant la rencontre de trois quartiers de Berlin.

 

Mes-Images-6 6005

Molecule man

 

Retour par les rues de Kreuzberg. Dans le Görlitzer Park, un jeune fumier 'issu de l'immigration' essaie de me voler ma montre en me taclant pour tenter de me déséquilibrer tout en oeuvrant sur mon poignet droit où se trouvait l'objet convoité. Pas de peau, je m'en étais rendu compte. Résultat: il abandonne, poursuivi par une bordée d'injures... fumier !

Mes-Images-6 6014

Kreuzberg. "Bonjour Tristesse"

Mes-Images-6 6015

Contrastes

Mes-Images-6 6025

En route vers l'Est..

 

Il est temps pour ma femme de se rendre chez sa 'logeuse' où elle sera hébergée durant la semaine. Valise refaite; métro jusqu'à l'extrême est de la ville; des adieux un peu cafardeux et la séparation 3 semaines commence..

Mes-Images-6 6029

Pour moi c'est le retour à l'hôtel, préparation des sacs pour le lendemain et au lit de bonne heure. Demain sera une longue journée !

Voir les commentaires

Rédigé par johnsbikingtrips

Publié dans #Véloroute R1 - de Berlin à Klaipeda

Repost0

Publié le 16 Mai 2013

bannière vers 3

 

Berlin, la Pologne, Kaliningrad, Klaipeda par la Véloroute R1. En route ! 

 

10 juin 2013, jour 1:   Berlin > une clairière au-delà de Buckow. 96km bien chauds !

 

Mise en route un peu avant 8h, le temps de rebâter Rock'n'Roll et de s'assurer que tout est en ordre. Belle météo. Ici au moins les orages ne détraquent pas le temps !

Passage à Tiergarten direction la Porte de Brandebourg pour la photo obligatoire.

 

Mes-Images-6 6043

La place pour moi tout seul !

 

Pas un chat, c'est trop tôt pour les touristes qui sont probablement devant leurs hotêls à attendre les bus, un bob bleu, rouge ou jaune sur la tête...

Trop tôt aussi pour l'office du tourisme qui est fermé. Tant pis, je n'aurai pas de coup de tampon de ce lieu mythique.

Descente le long d' Unter den Linden, artère majeure de Berlin, direction le soleil levant. Grosse pagaille cause travaux du métro qui neutralisent une bonne partie de cette magnifique perspective.

 

2013 06 Berlin 058

Unter den Linden, Juin 2013

 

On roule tant bien que mal, tantôt à droite, tantôt à gauche. Les vélos passent partout. Puis c'est la Mairie rouge, Alexander Platz,  puis Karl Marx Allée...

 

Mes-Images-6 6046

Encore un peu soviétique tout de même, avec un Spoutnik au coin du toit..

 

 

Re-Mühlenstrasse et les vestiges du mur. Un arrêt supplémentaire à "l'East Side Gallery" pour capter la reproduction du fameux baiser de Brezhnev et Honecker ("Mon Dieu, aide-moi à survivre à cet Amour Mortel"...).

 

Mes-Images-6 6048

Le baiser, de D. Vrubel

 

Traversée de l'Oberbaum Brücke et en route vers le Sud-est. On arrive tout de suite dans des zones boisées superbes. Arrêt à l'imposant mémorial soviétique. Kolossal et émouvant !

 

Mes-Images-6 6055

Une partie du parc du mémorial

 

Treptow, banlieue huppée de Berlin est. Maisons chicos... Ca sent le Deutsche Mark..

Continuation sur les pistes de la R1 à travers une enfilade de zones calmes et boisées. Parfums de sureau, de l'acacia en fleur, des pins et du sous-bois..

 

Mes-Images-6 6061

Et il y en a des kms comme celle-ci !

 

Un peu plus loin bac permet de traverser la Spree car la R1 continue de l'autre côté..

 

Mes-Images-6 6060

Le bac traverse plusieurs fois par heure. Il prend une dizaine de vélos..

 

Pour € 2.5 j'ai droit à 5 minutes de traversée. Je suis le seul client à cette heure. 2 tickets: un pour le vélo, un pour moi !

Arrivée à Treptow - Kopenick, ville entourée d'eau. Rues pavées (ça commence..). A voir la taille et la beauté des maisons, ce ne sont certainement pas des smicards Est-Allemands qui occupent les lieux.. Depuis le Oberbaum Brücke on sent l'aisance...

Direction Müggelsee. La piste longe le lac immense, au calme.

 

Mes-Images-6 6063

Un coin propre de la Müggelsee...

 

Les oiseaux sont à la fête. Un peu plus loin, une plage poubelle à la Kleiner Müggelsee. C'est dommage car le lieu est enchanteur avec sa pente douce de sable vers le lac, entouré de grands pins et de bouleaux. L'Allemand se laisserait-il aller ? Pourtant il y a des poubelles... Les temps changent, vite !

La véloroute zigzague dans des quartiers ultra huppés des abords d' Erkner...

 

Mes-Images-6 6065

Et encore, celle-ci n'est pas la plus originale...

 

Lindenstrasse, Kanalstrasse, etc... je débouche dans Erkner, propret et bien rangé. Rien de dépasse.. Courses au Lidl et continuation en sous bois jusqu'à Alt Buchhorst pour un pique nique le long du petit lac. Un enfant jette du pain aux cygnes et se sauve en courant quand ils s'approchent..

Remise en route (toujours difficile) juste après le 'repas'... Passage à Kagel, beau petit village avec son élevage d'autruches (pour les plumes ou la viande ?)

 

Mes-Images-6 6076

Mes-Images-6 6074

Kagel

 

A Lichtenow, après l'intersection, arrêt pour regarder les vestiges de l'ancienne briqueterie, restaurés par une association de sauvegarde locale. Dommage que les explications ne soient pas aussi en Anglais..

 

Mes-Images-6 6081

La briqueterie

 

Un peu plus loin je fais une entorse à la R1 pour couper un angle et gagner quelques Kms. Passage à Werder, mignon patelin et arrivée à Garzin.

De là, jusqu'à Waldsieversdorf, belle piste offerte par l'Europe. Gros pavés au centre et bandes en pavés autobloquants de part et d'autre. A considérer la circulation agricole qui emprunte la 'route' je pense qu'il y a de la bile à se faire pour la fragile bande 'vélo'... Splendide piste en fôret jusqu'à la gare de Waldsieversdorf, petite collection de vieux trains.

J'aurais dû m'arrêter ici car le camping de Buckow, objectif de la journée, à quelques kms de là, n'existe pas !

 

Mes-Images-6 6100

Sortie de Buckow, en montée sur les pavés... Yes !

 

Résultat: bivouac au fond d'une très longue clairière en bordure de la petite route à quelques kilomètres de la sortie de Buckow.

 

Mes-Images-6 6103

Rock'n'Roll passera la nuit accoudé au bouleau...

 

Grande "allée" herbeuse entre sapins et bouleaux comme on en voit tant en Allemagne, pré valonné de grande herbe qui attend la faucheuse...   (pour les curieux, c'était

N 52°33'40.2" et E 014°07'18.9" sur Google Earth).

Harcelé par les mouches et autres insectes volants que je déteste, je débâte un minimum, mange rapidement et m'enferme dans la tente. Au moins là, je suis au calme. 

20h30, " let's call it a day" . Rien d'autre à faire que dormir...

Alors pourquoi pas ?

Voir les commentaires

Rédigé par johnsbikingtrips

Publié dans #Véloroute R1 - de Berlin à Klaipeda

Repost0

Publié le 15 Mai 2013

bannière vers 3 

Berlin-La Pologne-Kaliningrad-Klaipeda par la véloroute R1. Jour 2

11 juin 2013. Environs de Buckow (Allemagne) > Osno Lubuskie (Pologne),  94kms.

 

Le froid réveille...2h15 du matin, impossible de résister : la vessie contrôle le sommeil, qu'on le veuille ou non. Combattre ne fait qu'aggraver les choses !

Extraordinaire voûte étoilée, mais vite recouché à écouter les bruits de la nuit: l'occasionnelle chouette, le vent dans les sapins, d'autres bruits mal identifiés. Il est certain que ma tente a dû éveiller des curiosités parmi le petit peuple des bois. J'ai dû redormir car je me suis réveillé au petit matin. Logique non ?

6h30: Grosse rosée. Ciel super clair.

 

Mes-images-7 6105-copie-1

Mon pré le matin...

 

Démarrage laborieux: habitudes à reprendre. Il y a un certain ordre pour ranger le matériel !

Départ dans la foulée. La veille au soir, je n'avais pas été très malin de m'enfoncer jusqu'au bout du pré... Résultat: 300m dans la grand herbe trempée de rosée, pour rejoindre la route. C'est vrai que j'étais au calme, invisible au bout de la longue clairière..

 

Mes-images-7 6108

J'étais tout au fond...

 

Une petite côte pour la mise en jambes du matin et surprise de découvrir un camping au patelin voisin, à 2km d'où j'avais bivouaqué.. Encore une illustration de la loi de l'Emmerdement maximum (Loi de Murphy pour les puristes).

Obersdorf (..et mourir); même constat de tristesse à Trebnitz., Wulkow.. puis c'est Neuhardenberg. Le choc !

 

Château-hôtel de Neuhardenberg

L'ensemble Château-hôtel de Neuhardenberg, vu des airs !

Mes-images-7 6112

L'église que l'on aperçoit dans la photo précédente..

 

Très large avenue arborée. La route d'un côté, la contre-allée de l'autre, une grande bande de gazon séparant les deux.. Une église. Puis un château-hôtel magnifique avec de nombreuses dépendances; énorme cour pavée avec bassin de nénuphares en plein milieu. Le tout nickel, parfaitement entretenu, contraste total avec les patelins misérables puant le lisier, traversés depuis le matin. Je ne résiste pas à demander un coup de tampon !

 

Mes-images-7 6114

 

La cour avec le plan d'eau; les jardins...

 

Mes-images-7 6115

Quelques courses au Rewe, un café/viennoiserie et continuation sur de belles pistes en plaine et en forêt.

Mes-images-7-6109.JPG

 

Une vieille pelle hydraulique Est-allemande n'en finit pas de mourir dans un parc à ferraille, entouré de vestiges automobiles d'un autre temps.

 

Mes-images-7 6116

 

Traversée du Alte Oder, un petit bras de l'Oder peu à peu envahi par les roseaux et ensuite route au NE vers Letschin.

 

Mes-images-7 6120

A 3-4kms de Letschin, curieux petit musée des chemins de fer: collection bordélique de wagons, de signaux, de panneaux, pendules de gare et autres matériels depuis longtemps réformés.

 

Mes-images-7 6122

La météo est magnifique. Cumulus de beau temps, ciel bleu, pas de vent, le rêve du cycliste.

L'Allemagne est autrement plus dégourdie et volontaire que la France au niveau de l'utilisation de fonds européens pour financer les véloroutes... Très souvent on nous rappelle que c'est l'Europe qui a payé telle ou telle piste... France, réveille-toi, y'en aura pas pour tout le monde ! 

 

Mes-images-7 6123

 

Un monument aux morts soviétique rappelle que la région n'a pas toujours été aussi bucolique.. Les listes de noms sont interminables...

 

Mes-images-7 6118

A Sophienthal, montée sur la digue de l'Oder, côté Allemand. Quelle surprise !

L'Oder, comme beaucoup d'autres fleuves et rivières en Allemagne, a lui aussi pris ses aises, débordant largement dans les basses-terres qui le longent, innondant des milliers d'hectares de prairies contenues entre les digues qui retiennent ses excès.

 

Mes-images-7 6125

Les arbres ont eux aussi les pieds dans l'eau...

 

Mes-images-7 6128

 

Les routes et chemins sont recouverts, mais les hérons, cygnes, canards, oies et autres volatiles aquatiques s'en donnent à coeur joie. C'est très beau.

 

Mes-images-7 6126

 

Je reste sur la digue jusqu'au pont qui m'amènera de l'autre côté, à 20km en amont. Les paysages sont uniques. Platanes, Saules, Chênes, Roseaux, parfums de fleurs... j'en prends plein les yeux et plein les naseaux !

Pique-nique à Bleyen, un peu avant l'endroit où j'avais imaginé planter la tente pour la nuit..  Un gros vase de pivoines est posé sur la table de pique-nique dans un endroit idillique mais infesté de moustiques.. J'en profite pour déballer ma maison en toile verte pour la faire sécher un peu. La rosée du matin l'avait bien détrempée..

Pas question de m'arrêter au camping au bord de l'Oder... le terrain était sous un bon mètre d'eau..

En début d'après-midi je quitte l'Allemagne en passant le pont de Kostrzyn. (va maintenant falloir s'habituer aux mots à une seule voyelle et 4 'z', impossibles à prononcer..).

 

Mes-images-7 6133

 

Mes-images-7 6138

Ville sans intérêt, autre que c'est l'entrée de la R1 en Pologne.

 

Mes-images-7 6137

 

Je tourne un bon bout de temps pour trouver l'Office du Tourisme. En ville, rien.

La réceptionniste d'un hôtel me dit que c'est tout près du pont, à la frontière... Revenu sur mes pas, je vois un ensemble de bureaux qui donnent l'impression de quelque chose d'administratif. Là, une employée sympa de l'office touristique de la région (qui me trouvera un hébergement pour la nuit à Osno), m'indique que l'Office du Tourisme de la ville de Kostrzyn se trouve dans la Berliner Tor, sorte de fortification en briques rouges, de l'autre côté de la route, le long du fleuve. Deux niveaux d'Offices du Tourisme à 300m l'un de l'autre... Y'a pas qu'en France qu'on aime l'administration en couches multiples

 

Mes-images-7 6135

La Berliner Tor

 

Rien à tirer de l'employée qui y officiait, trop occupée à jouer avec son ordinateur.

La seule chose que j'obtiens est un très gros coup de tampon et une mauvaise indication pour rattraper la R1, qui me fait passer dans un champ d'orties et de ronces avant de déboucher sur la route.. Ca commençait bien.

En quittant le bureau, je me rends compte que le calicot indiquant l'Office du Tourisme avait été ficelé côté cour... pas étonnant qu'on ne voyait rien de la route !

J'attrape la route 22, direction sud-est. C'est l'enfer. Route très passante exigeant une attention particulière. Les yeux regardent devant et derrière en même temps.

Le rétro est INDISPENSABLE. Heureusement, le Polonais double large -sauf quelques cons, (mais y'en a partout). Par prudence, je roule sur la ligne blanche du bas côté, prêt à jeter monture et cycliste dans la grande herbe si besoin...

Au nord de la route, la plaine est totalement inondée, comme un lac sans fin. La Warta, affluent de l'Oder a également pris ses aises. C'est magnifique !

 

Mes-images-7 6139

Heureusement, les 10km de ce cauchemar de route sont avalés relativement vite. Bifurcation à droite vers Czarnow où je retouve une route de cycliste, comme on les aime.

Les crucifix, statues de la Vièrge, les croix et les calvaires, fleuris et décorés commencent à faire leur apparition.

 

Mes-images-7 6145

 

(J'en verrai des centaines à travers la Pologne, tous plus kitch les uns que les autres). Après Stansk et Gronow arrivée finalement à Osno Lubuskie par une succession de pistes et de routes calmes.

 

Mes-images-7 6142

 

Parfums de chèvrefeuille, d'acacia, de sureau: tant de merveilles qui vont m'accompagner tout au long de mon voyage. Les peupliers perdent leur duvet à chaque souffle de vent. Faut pas être allergique !

 

Mes-images-7 6141

 

La pension à Osno est toute neuve. Le personnel sympa. Le vélo est garé dans le hall, sans complèxes.

 

Mes-images-7 6151

 

La tente et le sac de couchage sèchent sur la balançoire dans le jardin.

A 20 euros la nuit, petit déjeuner compris, faut pas se priver. Petite lessive et Kolossale douche.

Super diner, bière en quantité suffisante, promenade digestive au bord du lac et dodo.

 

Mes-images-7 6147

Le lac d'Osno Lubuskie

Mes-images-7 6149

Pas besoin de berceuse: les 94km sous un soleil de plomb se chargent de propulser le cycliste dans les bras de Morphée dans un temps record.

Voir les commentaires

Rédigé par johnsbikingtrips

Publié dans #Véloroute R1 - de Berlin à Klaipeda

Repost0

Publié le 14 Mai 2013

bannière vers 3

 

Berlin-La Pologne-Kaliningrad-Klaipeda par la véloroute R1. Jour 3.

12 juin 2013. Osno Lubuskie > Miedzychod. 112 kms. Très chaud !

 

Réveil 6h30. Très beau temps. Pas de vent, ciel bleu.. Les oiseaux sont déjà au boulot depuis 4h00...

Petit déj. copieux avant les 100 kms prévus.

Mise en route peu avant 8h00 par le 'centre' du bourg.

 

Mes-images-7 6152

Osno, un matin de juin.

 

Pas encore très actif. Aujourd'hui, il faut que je fasse une centaine de kms pour recaler l'itinéraire suite au dimanche passé à Berlin. Fait déjà chaud ! Dès le départ ça monte un peu et ça redescend.. Ce sera comme cela toute la journée avec quelques variations de longueur et de distance, mais les côtes semblent toujours l'emporter... C'est comme si elles s'étaient entendues avec les virages pour emmerder le cycliste, chaque virage cachant une nouvelle côte, allongeant l'agonie... (Autre "paire dangereuse": l'ombre des arbres et les trous dans la route ... j'en reparlerai !).

 

 

Mes-images-7 6155

Au bord de la route...

 

Routes de forêt, de plaine, pins, bouleaux, pommiers bordant le chemin sur les plateaux; acacias, herbes folles de l'été, églantiers, carottes sauvages, coquelicots et bleuets: toute la panoplie de la saison est là, à ravir les sens du cycliste. Le vent fait ondoyer les grandes herbes, le coucou et les autres oiseaux sont la musique de la fête.

Parfums de foins, de chèvrefeuille, de sureau. C'est le bonheur de l'enfance retrouvée.

 

Mes-images-7 6154

L'église de Lubien, la porte est derrière..

 

A Lubien l'église tourne le dos. Un peu plus loin, énorme château-ferme avec tour, le tout dans un état d'abandon attristant. Il y en aura tant d'autres tout au long du voyage !

 

Mes-images-7 6156

 

Ca devait être la résidence des camarades d'antan. La végétation et les intempéries sont maintenant les maîtres des lieux. Quelques belles maisons survivent.

 

 

Mes-images-7 6181

 

Puis, c'est Sulecin.

Mes-images-7 6160

 

Un préposé de mairie très sympa me met un coup de tampon énorme dans le carnet. Quatre cases occupées d'un seul coup ! ... et en rouge. Passage au bankomat pour retirer des zlotys; heureusement qu'il y a un choix de langues... L'église St Nicolas au carrefour fait sa pub sur le toit: Jezu ufam tobie... ce qui, d'après mon traducteur internet, signifierait (?) 'Jésus, j'ai confiance en vous'. En pub, on n'est jamais mieux servi que par soi-même !

 

Mes-images-7 6161

St Nicolas à Sulecin 

 

Jusqu'à Jarnatow la route calme passant en fôret et en plaine est bordée de lupins sauvages dans tous les tons de mauve. Superbe !

 

Mes-images-7 6167

Tout le long de la route...

 

Sur le trajet, court arrêt à Zubrow pour voir la stèle commémorant la déculottée de notre Napoléon national à la bataille des Nations en 1813. J'avais vu le Kolossal monument à Leipzig l'an dernier. La stèle ici est plus modeste, cachée devant une petite église fleurie d'iris blancs et où une modeste statue en bois rappelle le passage d'un des chemins menant à Compostelle.

 

Mes-images-7 6162 Mes-images-7 6165

 

Le Chemin de St Jacques. La petite église de Zubrow

 

Une cigogne a élu domicile sur un haut poteau dans le jardin de l'église.

Lubniewice, pressentie comme étape, ne vaut pas l'arrêt. Quelques courses et photos de la Vierge blanche sur la place.

 

Mes-images-7 6173

La chaleur s'installe. Arrêt sous les arbres à Nowa Wies, patelin paumé et poussiéreux, pour le pique nique de midi.

Mes-images-7 6175

Rue de Nowa Wies

 

Tout à coup, sous le coup de la chaleur (?), Rock'n'Roll s'évanouit et s'étale de tout son long, heureusement amorti par les sacoches. Le rétro est épargné, ouf !

 

Remise en route sur une chaussée plutôt passante jusqu'à Miedzyrzecz (à vos souhaits...).

 

Mes-images-7 6168

Ca cause....

 

Pas vu les ruines allemandes qui sont montrées sur Google Earth, mais ai probablement vu tous les camions de l'armée polonaise ! Route pourrie.

A 1km de la ville une piste a été aménagée pour accéder au cimetière. C'est plus calme que sur la route. Il fait chaud !

 

Mes-images-7 6182

Contrastes...

 

Tour et retour dans Miedzyrzecz pour trouver l'OT. Rien. Finalement ce sera la mairie qui me mettra son beau tampon dans le carnet.

 

Mes-images-7 6184

La Mairie rose de Miedzyrzecz

 

Sortie de la ville sur la 137 en direction de Bobowicko.

 

Mes-images-7 6186

Manchons polonais pour hivers rudes...

 

Une belle piste longe la route mais tous les pavés autobloquants sont posés en 'long'. C'est comme rouler sur une route rainurée... plutôt casse-gueule. Dommage, c'est tout neuf..

 

Mes-images-7 6185

Qu'on se rassure, ce n'est pas Strauss-Kahn qui finance...

 

Les Polonais ont de l'humour. La première bâtisse que le cycliste aperçoit à Bobowicko est un immense hôpital. Fallait quand-même le faire non ?

 

Mes-images-7 6189

Maison en pistache de Hansel et Gretel ? ...

 

Continuation sur route car la piste s'est arrêtée, probablement dans l'attente d'une rallonge de crédits.

Arrivée à Pszczew (à ce qu'il paraît, ça se prononce Peu'tcheffe avec l'accent tonique sur le tch....). Deux fois le tour du patelin pour avoir quelques infos. Un buveur de bière ayant dépassé la 'limite élastique' est incapable de m'en donner, totalement hébété par la cervoise.

 

Mes-images-7 6194 Mes-images-7 6199

Vues de Pszczew

 

Finalement, après 2 - 3 photos, remise en route pour ce qui paraissait une partie de plaisir: 20 ou 25km peinards jusqu'à l'étape de Miedzychod. A Stoki arrêt ravitaillement en eau car le soleil tapait et remise en route vers la sortie du village, direction Dormowo.

Et là, horreur absolue !!!!! La route se transforme en chemin de sable fin, mille fois brassé par les engins agricoles qui passaient, soulevant des nuages de poussière. Et moi, pauvre touriste sur le bord du chemin, à pousser le vélo de 50kg, recherchant le moindre endroit un peu plus porteur, bataillant avec la roue avant qui se mettait constamment de travers, creusant des ornières qui ajoutaient 10 tonnes à l'effort.

Un kilomètre, une côte, un autre kilomètre, un virage, puis un bois où les taons et autres sales bestioles m'attendaient...

Impossible de m'arrêter car les escadrilles énervées par la chaleur et ma transpiration me tombaient dessus au moindre ralentissement. Le sable devient profond, le vélo s'enlise, le cycliste hurle des chapelets de jurons. Un Christ, sur le bord du chemin, semble encourager les coureurs, totalement sourd aux bordées de propos blasphèmatoires... Un lièvre se sauve dans le chemin devant la menace du cycliste furieux !

 

Mes-images-7 6201

Prier n'aurait servi à rien... jurer non plus, mais ça fait du bien...

 

J'ai mesuré la distance sur Google maps: ça a frisé les 5kms. Finalement le cauchemar s'arrête à Dormowo.

Mes-images-7 6202

L'asphalte retrouvée...

 

Je retrouve une petite route calme au début, puis peuplée de Fangios en 4x4, très active jusqu'à l'étape. J'ai beaucoup pensé à mon ami Daniel qui m'avait parlé d'expériences similaires l'an dernier. J'ai pas embrassé l'asphalte comme lui mais je me suis juré qu'on ne m'y reprendrait plus. La prochaine fois, demi-tour à la première menace et route alternative, même si ça rallonge !

A l'étape je trouve la pension 'Neptune' sur le bord du lac. A € 15 euros la nuit avec petit déj, la décision de ne pas déballer la tente est vite prise. Inutile de parler du temps passé sous la douche.....

Voir les commentaires

Rédigé par johnsbikingtrips

Publié dans #Véloroute R1 - de Berlin à Klaipeda

Repost0

Publié le 13 Mai 2013

 

bannière vers 3

 

Berlin-La Pologne-Kaliningrad-Klaipeda par la véloroute R1. Jour 4

13 juin 2013. Miedzychod > Trzcianka. 102kms Chaud !

 

Comme d'hab', petit déjeuner de circonstance afin de préparer le cycliste aux 100+ kms qui l'attendaient !

Rock'n'Roll, qui avait eu les honneurs du garage du patron, est bâté à 7h30, prêt à affronter une nouvelle journée de routes pourries..

Petit tour en ville pour en visiter les hauts lieux, fort sympathiques !

 

Mes-images-7 6203

Miedzychod, centre ville

Mes-images-7 6204

Miedzychod

Mes-images-7 6208

 

Mes-images-7 6205

Boni Blue, la dernière mode à Miedzychod...

 

Sortie du bourg sur une piste magnifique, malheureusement trop courte.

 

Mes-images-7 6209

 

Les 30kms suivants sont parcourus sur la route 160, très passante et souvent défoncée, en direction du nord, jusqu'à Drezdenko.

Pas question de rêver. C'est 30km les yeux rivés sur la chaussée pleine de trous et dans le rétro, au cas où... Arrivée à Drezdenko en milieu de matinée.

 

Mes-images-7 6216 Mes-images-7 6218

 

Petit tour dans le centre ville de Drezdenko, très sympa !

 

 

Mes-images-7 6213

La Magnifique Mairie

 

Coup de tampon dans le carnet et ballade à pieds en poussant le vélo pour visiter quelques beaux spécimens d'architecture. Sur le côté de la Mairie, curieuse porte basse encadrée de deux colonnes surmontées de globes... 

 

Mes-images-7 6214

 

Un buste martial coiffe un gros bloc de pierre.  L'inscription "Polonais pour toujours" rappelle la fierté et des convictions de ce peuple tiré à hue et à dia durant toute son histoire ..

 

Mes-images-7 6220

Remise en route sur une chaussée moins passante. Forêts de pins et de bouleaux à perte de vue. Grosses exploitations forestières.

Les Polonais roulent comme des malades sur des routes souvent défoncées. Heureusement qu'ils ont les phares allumés. Au moins on les voit venir de loin...

Rencontre d'un couple de Hollandais. Ils faisaient la R1 en sens inverse. Me déconseillent plusieurs "campings" sur la route. Pour l'instant je n'en avais pas encore trouvé un seul qui corresponde à mes étapes... et, soyons honnêtes, y'a pas photo quand on trouve des hébergements corrects avec un bon lit, une douche et un petit déjeuner de déménageur pour moins de € 20 la nuit ! 

Arrêt à Krzyz pour ravitaillement en eau et coup de tampon à la mairie. Au carrefour avec la 123, la route 174 part vers l'est.

Une énième Sainte Vierge décore le carrefour.  Une belle forêt de petits arbres se profile... mais à peine les premiers chênes passés j'ai le droit à une attaque en bonne et due forme par des escadrilles de taons et de mouches excitées par la météo qui devenait orageuse. Une seule façon de limiter leur acharnement: ne pas s'arrêter et pédaler comme un dingue !

 

Succession de patelins miteux baignant dans une odeur de lisier qui ferait passer certaines effluves bretonnes pour du Chanel N° 5.. A Wielen, une chapelle abandonnée dans un parc (comment est-ce possible en Pologne ?) attend un sursaut patriotique !

 

Mes-images-7 6226

Chapelle à Wielen

(Faut dire qu'avec un tel nombre de calvaires, de Vierges Marie et de statues du Pape polonais à entretenir, les crédits doivent être sérieusement ponctionnés...). 

 

Mes-images-7 6174

... et il y en a des milliers...

 

Mes-images-7 6228

Pilska, Folsztyn, Nowe Dwory, Jedrzejewo, Gajewo.... alignements de maisons en crépi gris implantées à 50m de la route, rues en sable, mares aux canards, nids de cigognes -clac, clac, clac... un peu déprime tout ça...

Les fenêtres en PVC oscillo-battant que l'on voit partout surprennent quand-même ! 

 

Une belle grange en pierres, que fait-elle là ?

 

Mes-images-7 6230

Casse-croûte rapide dans l'arrêt de bus face au cimetière, plus par besoin que par envie... Ca devait être le défouloir des jeunes du village vu le nombre de capotes qui trainaient...

A Gajewo, au carrefour de la 153, des Turcs avaient installé un marché de vêtements dans une ancienne station service... Pas un piètre client, pourtant la marchandise ne manquait pas !

Redoublement des attaques d'insectes volants de toutes ailes. 17km à souffler, enlever et remettre le casque, car bien sûr, les bestioles s'enfilaient dans les fentes et devenaient folles de ne plus pouvoir en sortir... 17km de coups de bras inutiles, de jurons, de claques sur les jambes... jusqu'à l'entrée de Trzcianka où j'avais repéré le Nowe Ajax hôtel à l'autre extrémité de la ville, au bord du stade..

Passage à l'OT pour un coup de tampon. Personnel sympa. Une statue de Jean-Paul II dans le square.. Pas excellente la ressemblance.. mais fleurie quand-même !

 

Mes-images-7 6238

Hôtel un peu soviétique. Je m'imaginais la grosse matronne, installée sur le palier de l'étage à vérifier les allées et venues des clients... C'était un autre temps. Maintenant un billard, pas totalement de niveau, a pris sa place !

Le vélo est garé dans une salle du rez de chaussée. Nickel.

 

Horreur, pas de bière au bar !! Incroyable même !

Le repas du soir, servi par la cuisinière elle-même, était très consistant et surtout bien gras ! Difficile de le faire passer à l'eau gazeuse... La télé hurle sur le grand écran du restaurant. La télé réalité polonaise c'est quelque chose !!!

 

Malgré les kms, la journée  n'avait pas été trop pénible.

Le ciel se voile, il fait très lourd. La fille de l'OT avait certainement raison: on aura le droit à l'orage. Tant mieux, ça fera du bien.

 

La partie de Pologne que je venais de traverser ne respirait pas la gaité. Le tourisme n'est pas encore très bien "maîtrisé", pourtant il y en a des panneaux de financements européens !...

Peu de gens parlent autre chose que le Polonais.

A l'exception de quelques quartiers, de quelques belles rénovations, les villes sont un peu  tristes, les façades, qui à une époque devaient être superbes sont malheureusement pas mal délabrées. Les murs sont envahis de calicots et de panneaux publicitaires criards..

 

Mes-images-7 6725

Commerces à Malbork, un peu plus loin..

 

Les magasins sont strictement utilitaires: pourquoi perdre son temps à décorer la vitrine ? On remplit la vitrine et on vend.

 

Mes-images-7 6215

Tout le stock est en vitrine..

 

Quant aux routes et rues...pas de commentaires !

 

Mes-images-7 6211

... et ici, c'est pas encore trop mauvais...

 

Dans les villages c'est encore moins gai. C'est triste et gris; l'odeur de lisier n'arrange rien.

Les exploitations agricoles, implantées dans les locaux d'anciennes fermes collectives, sont bordéliques. Des tas de vieilles machines s'entassent dans des parcs à ferraille.

 

Mes-images-7 6176 Mes-images-7 6193

 

On y rénove un bâtiment et le reste tombe en ruines.. Des petites boîtes privées s'y installent pour faire leur business...

La grande herbe, les buddleias et les sureaux gagnent du terrain chaque jour, recouvrant les grandes dalles de ciment des cours.

 

Mais de quoi je me plains ? C'est la belle saison....

Voir les commentaires

Rédigé par johnsbikingtrips

Publié dans #Véloroute R1 - de Berlin à Klaipeda

Repost0

Publié le 12 Mai 2013

 

bannière vers 3

Berlin - La Pologne - Kaliningrad - Klaipeda par la Véloroute R1. Jour 5

14 juin 2013, Trzcianka > Bialosliwie. 74km Pluie et beau temps.

 

A 7 heures le ciel était gris mais encore sec... Ca n'allait pas durer !

Cycliste habillé, Rock'n'Roll bâté, prêts à affronter les routes polonaises; à peine sorti de la pension il se met à bruiner puis franchement pleuvoir... Retour case départ pour se déguiser en cantonnier. Jusqu'à Lomnica très belle route en forêt (la énième..).

Mes-images-7 6259

Bouleaux à perte de vue...

L'église néo-roman de 1837 (briques et toit de zinc) ne vaut réellement pas l'arrêt. La route continue par une succession de villages / ex fermes collectives que la grisaille rend plus triste les uns que les autres.

Mes-images-7 6254

C'étaient les fleurons de l'agriculture polonaise..

Pokrzywno, Kotun... Bâtiments à l'abandon et petits HLM gris et décrépis, certains "égayés" il y a bien longtemps par un coup de peinture dont il ne reste plus grand-chose..


Mes-images-7-6255.JPG

La joie de vivre...

Nombreuses paraboles: faut bien s'échapper d'une façon ou d'une autre. Malgré tout cela les jardinets situés de l'autre côté de la route sont nickels et très colorés: pivoines et roses, petites pelouses, bassins et nénuphares. Les potagers promettent de belles récoltes. A la sortie des villages, quelques belles maisons sur de grands terrains; pelouses impeccables : nouvelle bourgeoisie polonaise.. Gros contraste avec celles du vieux village.

Mes-images-7 6257

Certains ont su tirer les marrons du feu..

Entrée de Pila: un jeune oiseau transi sur le bord de la route.

Mes-images-7 6260

Tout juste lâché, pilotage encore incertain

Demi tour toutes pour le chasser avant que sa vie ne soit abrégée par un Fangio local ou un chat en mal de collation. Mission accomplie: après un vol laborieux au ras du bitume il parvient à se réfugier dans une haie toute proche.

Pila est triste.

Mes-images-7 6263

 Dans Pila

Immeubles plantés un peu partout, travaux. Artères très larges. Grosse circulation. Affiches gigantesques, mais pas le moindre signe de la Mairie pour le coup de Tampon. Après deux ou trois tours du "centre-ville", je me rabats sur la bibliothèque municipale qui atteste de mon passage.

La pluie s'étant arrêtée je peux enfin retirer mon déguisement de scaphandrier, plus trempé par la transpiration que par les averses du matin..

Sortie de Pila par le quartier de la gare: très moche.

Mes-images-7 6265

La gare de Pila

La 'banlieue' "South of the tracks" est pire encore.

Mes-images-7 6266

Y'a pas que la façade, ça continue derrière..

Route pourrie et maisons de misère. Après avoir longé la rivière un bon bout de temps vers le sud la route bifurque à 90° vers l'est et soudain tout s'arrange.


Mes-images-7 6269

Curieuse maison à côté du pont de chemin de fer

Quelques côtes mais surtout de magnifiques et larges avenues forestières en 'tout-venant' bien compacté sur des kilomètres jusqu'à Kaczory où je m'arrête pour un coup de tampon dans une mairie super sympa.

Mes-images-7 6272

Des kilomètres de bonheur

Le patelin est très bien entretenu et fleuri. Ca sent un peu plus les moyens ! Arrêt à Rzadkowo, devant la Maison de la Culture pour manger mes salades sur une table de pique-nique qui tombe à point. Le soleil rattrape son retard du matin: il fait chaud !

Grosse engueulade en cours dans la cour d'une ferme voisine: probablement causée par la Vodka, en réclame à 9 zlotys la bouteille... Remise en route pour Miasteczko Krajenskie où les panneaux R1 disparaissent. Une brave dame me confirme la route bordée de champs de cerisiers. 

Mes-images-7 6280


Mes-images-7 6282

Un coup ça monte, un coup ça descend...

Finalement, arrêt à Bialosliwie. Le ciel était noir d'un côté, plein de soleil de l'autre... Lutte de Titans en perspective... Pour moi ce sera la Pension Rosa. Douche et balade en ville, histoire de découvrir la vie du petit bourg. Architecture 'variée'.

Le bâtiment jouxtant la pension est en cours de rénovation sur fonds européens. Il est magnifique.

Mes-images-7 6284

Magnifique entrepôt en brique et colombages

Rue principale: maisons décaties, d'autres mieux entretenues, les devantures refaites succédant aux bâtiments restés dans le style d'avant 1989. La lumière est belle, accentuant le ressenti. Messe en cours: on s'habille. Je passe mon chemin. Je visiterai l'église au retour.


 Mes-images-7 6292 Mes-images-7 6293

En ville...

Mes-images-7 6295 Mes-images-7 6296

      Mes-images-7 6300                  Mes-images-7 6301

C'est pas le Far West mais c'est tout comme..

Descente vers le quartier de la gare. Vieux entrepôts industriels en brique.

Mes-images-7 6310             Mes-images-7 6312

Tas de charbon, enchevètrement de rails..

Mes-images-7 6313

Une voie étroite mène vers de petits bâtiments. On semble s'y activer. En effet, c'est un chantier de restauration de matériels ferroviaires d'un autre temps: petites locos, wagons de marchandises et de passagers en cours de réhabilitation. Une association de sauvegarde travaille au maintien d'une vieille ligne et de son matériel. Des "excursions" sont organisées..

Mes-images-7 6319      Mes-images-7 6322

Une personne travaillant sur le chantier m'invite à visiter les hangars ou reposent les merveilles. Magique ! Plusieurs locos O&K du début du siècle dernier, des wagons de passagers... Cuivre, laiton, bois, peintures vives...

Mes-images-7 6330       Mes-images-7 6325

J'imagine la vapeur s'échappant d'un peu partout aux premiers tours de roue, les bielles allant et venant, les cheminots chargeant la chaudière, le souffle de la bête qui s'ébranle...  C'est un autre siècle qui dort paisiblement dans ce hangar.

Dommage que je ne sois tombé sur ce trésor que par hasard. J'aurais pu passer à côté sans rien voir. La Pologne a d'innombrables richesses mais semble avoir du mal à les mettre en valeur pour le touriste de passage.. Signalétique, langues étrangères, hébergements... tout reste à faire et à développer !

Ceci dit, la pension Rosa est une curiosité dans ce désert. Comment expliquer sa présence dans ce bourg ?

Rock'n'Roll est remisé dans l'entrée, à l'abri des éléments. 

Repas vite expédié dans le restaurant devant un écran géant débitant clips sur clips de variétés polonaises...

Ca tient compagnie quand on est le seul client.

Mes-images-7 6336

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par johnsbikingtrips

Publié dans #Véloroute R1 - de Berlin à Klaipeda

Repost0