Espagne et Portugal en vélo : 1 400km de reliefs 'physiques' et de chaleur. Le départ.

Publié le 27 Juillet 2014

bandeau 2014 esp 2

 

Espagne et Portugal en vélo : 1 400 km de reliefs 'physiques' et de chaleur !

 

8 juin 2014 -  Paris-Bayonne en TGV.

 

Achtung, achtung !!

Voyager en 'autonomie' (avec sacoches, tente et tout le matériel) en Espagne et au Portugal est à déconseiller aux faibles du mollet, à ceux qui craignent la chaleur et en règle générale, aux cyclo-randonneurs débutants ou peu entrainés...

 

Il a fallu attendre d'arriver au terme du voyage, là ou le Tage s'étale dans sa dernière ligne droite avant l'océan, pour trouver du terrain plat. (agrémenté malheureusement par un vent de sud-ouest qui ralentissait les ânes de métal dans leur détermination à atteindre Lisboa).

 

Autre souci de taille : hormis les tunnels interdits à nous-autres, les abords des grandes villes sont un calvaire pour le cycliste qui se retrouve très vite sur des 4 voies ou même des portions d'autoroute. Aux abords de Madrid et de Lisbonne,  l'étude minutieuse de la carte et la prise de conseils avec les locaux est le seul salut du cyclo-pédaleur..

 

Ce fut un voyage éprouvant tant au niveau du relief que de celui de la chaleur. Malgré tout, la vingtaine de jours de pédalage s'est déroulée à une moyenne journalière de 80 km.

 

Cela nous a permis de découvrir des paysages surprenants de l'arrière pays, d'assister à des fêtes traditionnelles, de visiter des monuments magnifiques, de voir les préparatifs du couronnement de Felipe VI mais surtout de faire tout plein de rencontres sympathiques et chaleureuses.

 

A 13 - 14kmh, roulant un maximum sur les routes de campagne, on a le temps de regarder les plateaux grillés par la sècheresse, ponctués de chênes verts, telle une savane africaine, d'admirer les maisons typiques du Portugal, d'écouter les cigognes claquer leur bec et le chant incessant des cigales.

 

La mise en route :

Au réveil : pluie ! c'est bien ma chance. Heureusement, le soleil ne tarde pas à ré-apparaître, mais il fait tout de suite très lourd.

Paris est blindée de touristes, surtout aux abords des quais.

Faut faire doublement attention car l'inertie du vélo dont le poids avec la charge  atteint 56 kg, n'est pas la même que sur un vélib.

 

J'entre dans la gare Montparnasse par l'entrée des taxis, boulevard Pasteur. Plus question de prendre l'escalator au coin de René Mouchotte : l'expérience de septembre dernier m'a servi de leçon !

 

Le train d'Irun est déjà à quai et ma voiture N° 1 en tout début de train. Démontage habituel des sacoches et chargement, puis c'est le tour du vélo que j'enfourne en marche arrière afin d'être dans le bon sens pour sortir à Bayonne.

 

Mes-Images--10 1193

L'habituel compartiment à vélos dans le TGV: 3 vélos max par train...

 

14h00 Poitiers; 15h40 Bordeaux St Jean ...correspondance pour SARELAT... c'est déjà le sud !

 

Traversée des Landes : sapins, chênes et chemins en sable qui me rappellent la Pologne l'an dernier.. Plat à perte de vue; maïs irrigué, soleil, vachettes noires.. Ca me projette 50 ans en arrière : "Intervilles" en noir et blanc, Guy Lux et Simone Garnier et le Basque avec son grand béret qui beuglait les résultats à chaque fin d'épreuve...

 

Enorme élevage d'oies blanches agglutinées l'une contre l'autre. On aurait dit le dessus d'un très gros panier de champignons de Paris.

 

A l'arrivée, Daniel et Rémi sont sur le quai avec leurs montures débâtées. Isa, une amie de Daniel est là aussi. Il est prévu de dîner ce soir chez elle.

 

Mes-Images--10 1199

Daniel, Rémi et moi... on ne savait pas encore ce qui nous attendait...

 

On s'installe à l'AJ d'Anglet dans une chambre de 6. Au retour de la très sympathique soirée, un gros porc m'aura squatté le lit que j'avais eu tant de mal à préparer. La prochaine fois ....

Mais la vengeance est un plat qui se mange froid : à peine couché, Rémi se met à ronfler. Le 'Big Bang' n'a pas du faire plus de bruit il y a 15 milliards d'années !

Rédigé par johnsbikingtrips

Publié dans #Espagne et Portugal

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

lorday 06/07/2014 17:34

Salut John, vite la suite.... salutations